adolescents

Adolescents : leur relation avec leur smartphone

Les adolescents ont toujours intéressé les sociologues, leur pratiques étant souvent différentes et surprenantes à ce que l’on peut s’attendre, et surtout elles changent tout le temps. Un phénomène qui se retrouve décuplé avec Internet, et encore plus avec le smartphone, objet du quotidien toujours ou presque dans la poche. Une nouvelle infographie a été publiée hier, voyons ce qu’on peut apprendre.

Une enquête réalisée par Wiko

Wiko a publié hier un communiqué de presse à Marseille (siège social de l’entreprise) qui est en réalité une infographie : « La relation smartphone & adolescents ». Elle a été publiée en avant-première par la rédaction du Parisien. Elle a été réalisée en septembre 2018 par la société d’étude et de conseil BVA sur Internet auprès de 1012 adolescents français qui ont entre 12 et 17 ans et qui possèdent un smartphone.

adolescents

Le smartphone, objet indispensable (ou presque) dans la vie des adolescents

Selon le sondage donc, 92% des ados possèdent un smartphone, qui peut donc aller sur Internet, télécharger des applications, etc. De plus en plus de jeunes en possèdent un, et de plus en plus tôt. Les collégiens d’aujourd’hui (entre 11 et 15 ans) ont eu leur premier téléphone à l’âge de 11 ans. Pour les lycéens actuels (entre 15 et 18 ans), ils ont eu leur premier téléphone portable à 13 ans.

adolescents

Le 3 août dernier, une loi interdisant l’usage du téléphone portable dans tous les collèges a été votée. Egalement, lorsque les établissements lycéens le souhaitent, ils peuvent interdire l’usage du téléphone portable dans le lycée en question, alors que cet objet y occupe une place importante, même dans la réussite scolaire. Les collégiens d’aujourd’hui ne font pas vraiment attention à cette loi, en effet les contrôles ne sont pas mis au point. 20% déclarent donc utiliser leur smartphone. Chez les 14-15 ans, c’est 28%.

adolescents

La place du smartphone dans les relations sentimentales

Les smartphones ont été en partie créés pour communiquer encore plus facilement. Les adolescents utilisent donc cet outil pour communiquer, notamment pour les relations amoureuses et sentimentales.

Cependant, contrairement à leur aînés, ils ne sont pas intéressés par les applications de rencontre, seulement 10% des adolescents ont déjà utilisé une application de rencontre dans le but d’avoir une relation sentimentale. Ils ne sont pas non plus intéressés par le smartphone pour rompre, car « seulement » 13% d’entre eux l’ont utilisé pour rompre.

Le smartphone est cependant un moyen très important pour les adolescents d’entretenir une relation sentimentale. L’étude montre que sur l’ensemble des ados interrogés, 62% considèrent que leur téléphone est indispensable pour entretenir ce type de relation. Un chiffre qui augmente lorsqu’on regarde au niveau des lycéens (pour qui les relations sont plus nombreuses), puisqu’il passe à 73%.

adolescents

Pouvoir envoyer des messages est également un moyen pour eux de s’épanouir dans leur sexualité. Pour 39% des 12-14 ans, l’envoi de « sextos » ou de « nudes » est une pratique répandue. Pour les 15-17 ans, ils sont 18% à en avoir déjà envoyé ou déjà reçu.

adolescents

Un facteur important dans les relations amicales des adolescents

Les relations amicales constituent une part importante de la vie des adolescents, car elles leur permettent de se construire dans ce monde qui va toujours plus vite. Selon 9 adolescents sur 10 (89% exactement), le smartphone est indispensable pour entretenir des relations amicales. 28% répondent de façon systématique à leur messages. Un pourcentage qui augmente chez les 16-17 ans pour être à 35%. Ils répondent de façon systématique, peut importe l’heure, même la nuit. Un comportement assez inquiétant pour la santé.

Qui dit relations amicales dit réseaux sociaux. Qui dit premier smartphone dit inscription sur des réseaux sociaux. C’est en tout cas ce qu’indique l’étude puisque en moyenne les adolescents d’aujourd’hui ont eu leur premier smartphone à 12 ans et se sont inscrits sur leur premier réseau social à 13 ans. Au total, 78% des adolescents ont au moins un compte sur les réseaux sociaux. Snapchat est le premier avec 62% des ados inscrits, suivit par Facebook (53%), lui-même suivit de près par Instagram (50%).

adolescents

L’envoi massif de messages de façon constante a pour conséquences des dérives. En effet, on remarque que 17% de ces jeunes interrogés ont déjà envoyé un message à caractère méchant, avec des insultes. Les jeunes filles sont les plus touchées, puisqu’en moyenne, 38% ont déjà pleuré après avoir reçu un tel message (chiffre qui monte à 40% pour les lycéennes, car la communication entre pairs est encore plus présente). Sur les réseaux sociaux, on partage, beaucoup, trop parfois. Ce qui fait que 23% des adolescents ayant participé au sondage ont déjà eu peur qu’un de leur contenu partagé ne soit repris contre eux (29% pour les filles).

adolescents

Il ne sert pas au dialogue parents-adolescents

Les adolescents sont sous la responsabilité de leur parents, qui occupent une place importante dans leur vie. Le dialogue est parfois difficile entre les parents et leur enfants à cette période. Cela ne change pas avec les smartphones. Ces appareils leur servent principalement à les prévenir en cas de problème (82%), en cas de retard (63%) ou pour les rassurer (52%). Seuls 8% envoient un message pour prévenir d’une bonne note.

adolescents

Ça, c’est quand ils prennent la peine d’envoyer un message. 40% des interrogés disent ne pas toujours répondre aux messages de leurs parents, ils sont 31% à filtrer leur appels de temps en temps.

Pourquoi Wiko a-t-il réalisé cette étude ?

Wiko a acheté cette étude, mais dans quel but ? Evidemment, l’entreprise s’est exprimée à propos de la raison pour laquelle elle a fait ce sondage. Voici ce qu’a déclaré Dorothée Dupuis, directrice du marketing de la marque en France :

« Le smartphone est l’élément central de communication de la jeune génération. Il est au cœur de leur vie sociale et sentimentale, l’outil idéal et indispensable pour partager avec leurs amis. Notre mission est d’apporter à cette génération des smartphones répondant à leurs usages : photo, vidéo, et fluidité de navigation sur les réseaux sociaux »

adolescents

Pour faire simple, Wiko a récolté des données qui vont lui permettre d’axer sa publicité, son marketing autour des adolescents, pour un smartphone. Le fabricant est réputé pour proposer des smartphones pas très chers, qui intéressent donc potentiellement les adolescents (même si je pense que le Honor 9 Lite est le meilleur smartphone niveau rapport qualité/prix pour les jeunes et qui est trouvable pour 140 euros). Il va donc trouver des arguments publicitaires à destination des 12-17 ans pour les convaincre d’acheter un Wiko et pas un smartphone d’une autre marque.

Conclusion

Ce sondage est très axé sur les smartphones, chose normal puisque c’est un fabricant de smartphones qui a commandé l’étude. En réalité je pense que le smartphone est le principal moyen d’accès à Internet pour les adolescents, il existe les ordinateurs et les tablettes, qu’ils utilisent aussi (encore). Etant donné que je suis moi-même un adolescent (j’ai 17 ans), je pense que ces chiffres sont plutôt fiables et reflètent assez bien la réalité dans les grandes lignes.

Rédacteur motivé, passionné de jeux vidéo, de photographie et de nouvelles technologies en général.

Laisse un commentaire !