ennui

L’ennui diminue à cause de notre smartphone, et c’est dommage

L’ennui est quelque chose de négatif au premier abord, mais en réalité, c’est utile. C’est ce que montre une étude publiée récemment. Cependant, avec la démocratisation des smartphones, les moments d’ennui diminuent, et c’est dommage.

Une étude sur l’ennui

Une étude a récemment été publiée dans la revue Academy of Management Discoveries, et elle concerne l’ennui. Selon elle, cette non-activité permettrait de stimuler la créativité et d’augmenter la productivité.

Les scientifiques qui l’ont réalisé ont fait deux groupes de personnes. L’un devait (entre autres) trier des haricots par couleur, une activité ennuyante donc. L’autre devait faire une activité artisanale intéressante et stimulante. Pour départager le groupe le plus créatif, les scientifiques leur ont demandé de répondre à des questions qui demandent réflexion, par exemple « Quelles excuses utilisez-vous lorsque vous êtes en retard en évitant de passer pour une mauvaise personne ? ». Résultat : le groupe qui s’est ennuyé a trouvé plus de réponses mais aussi des réponses de meilleure qualité (les réponses avaient au préalable été classées par un groupe de personnes objectives).

ennui

Sandi Mann nous donne des précisions

Sandi Mann est maître de conférence en psychologie à l’University of Central Lancashire au Royaume-Uni. Elle est également l’auteure du livre The Upside of Downtime: Why Boredom Is Good (littéralement Les Avantages du Temps mort : Pourquoi L’ennui Est Bon). Le 4 janvier dernier, ses réactions à l’étude sur l’ennui ont été publiées dans le Time.

« L’ennui repose essentiellement sur la recherche d’une stimulation neuronale qui ne soit pas satisfaite. Si nous ne pouvons pas trouver cela, notre esprit le créera. »

ennui

Pour Mann, l’ennui peut permettre la créativité et la résolution de problèmes en permettant à l’esprit de vagabonder et de rêver. Pour elle, il n’y a tout simplement pas d’autre moyen d’obtenir cette stimulation.

Pour elle, la rêverie est un répit, une brève évasion de la vie quotidienne. Pour cela, il faut éloigner suffisamment longtemps tous les facteurs de stress (écran, travail, etc.). Une façon de garder sa santé mentale.

« Nous essayons de balayer et de faire défiler l’ennui, mais en faisant cela, nous nous rendons plus enclins à l’ennui, car chaque fois que nous sortons notre téléphone, nous ne laissons pas notre esprit vagabonder et résoudre notre problème. » […] Les gens peuvent devenir dépendants du flot continu de dopamine sur le nouveau contenu innovant fourni par les téléphones. Notre tolérance à l’ennui change complètement et nous avons de plus en plus besoin d’arrêter de nous ennuyer. »

ennui

Pour elle, il est crucial de se déconnecter de son smartphone pendant les périodes d’ennui. Notre attachement culturel à nos téléphones, dit-elle, détruit paradoxalement notre capacité de nous ennuyer et nous empêche de nous divertir vraiment.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail sur l’ennui de Sandi Mann, je vous invite à visionner la vidéo de Cyrus North sur le sujet.

Le smartphone, véritable obstacle à l’ennui

Mais pourquoi est-ce que je vous parle de tout ça ? En réalité, notre smartphone est un objet qui est presque toujours dans notre poche, dans notre main. Il est connecté en permanence ou presque, est les applications de réseaux sociaux installés dessus permettent de faire défiler presque indéfiniment vos différents fils d’actualité. En le regardant et en l’utilisant constamment, notre esprit est occupé. Il est occupé à lire, à écrire, à écouter des contenus infinis. Son occupation, créée par le smartphone, est un réel obstacle au fait de s’ennuyer. On passe trop de temps dessus sur les réseaux sociaux, chose que Nekfeu critique dans Réalité augmentée.

ennui

Conclusion

L’ennui est donc une bonne chose, qui pousse à la créativité ainsi qu’à la productivité. Cette fausse activité n’est donc pas à négliger. Cependant, difficile de dérocher de son smartphone, un objet qui tient dans la poche et que l’on a tout le temps sur nous, qui est connecté en permanence. Les adolescents sont particulièrement touchés par ce phénomène, surtout qu’ils sont à une époque où ils se construisent encore.

Donc, si vous n’avez rien à faire, posez votre smartphone et ne faites rien, cela ne pourra que vous faire du bien !

Laisse un commentaire !