ubisoft

Ubisoft : le groupe Vivendi renonce, vive Ubisoft !

Ubisoft peut enfin respirer. Après des années de combat contre Vivendi, actionnaire de l’éditeur (qui était à 27,7%) renonce à devenir l’actionnaire majoritaire. Ce qui veut donc dire qu’Ubisoft, l’éditeur de Far Cry 5 va pouvoir rester libre de ses choix vidéoludiques !

Vivendi versus Ubisoft

Vivendi est « une multi-nationale française spécialisée dans la communication et le divertissement ». L’entreprise possède notamment le groupe Canal+, Universal Music, Gameloft, quelques  actions dans Activision, Fnac et Darty ; elle possédait également d’importantes parts dans SFR, devenu Altice. Vincent Bolloré, souvent critiqué pour diverses raisons (dont celle de cet article) est à la tête du conseil de surveillance de Vivendi. En 2015, le groupe a investi 800 millions d’euros dans Ubisoft, et souhaitait devenir l’actionnaire majoritaire de l’éditeur en dépassant les 30% de parts en Bourse.

ubisoft

Pourquoi devenir actionnaire majoritaire ?

Lorsqu’un investisseur ou un groupe d’investisseurs devient actionnaire majoritaire d’une entreprise, celui-ci en a le contrôle. Même si en théorie ce dernier ne peut pas aller à l’encontre de l’intérêt de l’entreprise, il en a le contrôle. Dans le cas d’Ubisoft, Vivendi aurait pu prendre contrôle de l’éditeur en choisissant les licences sur lesquelles sortir des jeux, en faire des produits dérivés inintéressants, en prenant des décisions vidéoludiquement parlant mauvaises. Le fait qu’Ubisoft soit resté indépendant est une vraie bonne nouvelle, car il va pouvoir avancer seul sans aucune pression extérieure, en ne pensant qu’aux jeux vidéo et à la création.

ubisoft

Yves Guillemot ému et fier

Yves Guillemot, co-créateur et PDG d’Ubisoft peut être fier. Et il l’est, comme il l’a déclaré sur les réseaux sociaux, il remercie plusieurs personnes, dont vous, les joueurs. Il a des projets plein la tête, et compte bien nous amuser encore et encore :

« On y est arrivé ! Merci et bravo aux fabuleuses équipes Ubisoft pour leur passion et leur détermination sans faille. Merci également à nos fantastiques communautés de joueurs, ainsi qu’à tous nos partenaires et amis à travers le monde. Votre soutien et votre affection pour Ubisoft ont été une aide précieuse. Nous sommes tellement plus forts ensemble, et grâce à votre soutien, il n’y a aucune limite à ce que nous pouvons atteindre dans les années à venir ! »

ubisoft

Conclusion

Vivendi a donc renoncé à avaler Ubisoft. Mais cela ne va pas à son encontre, en effet le groupe profite d’une plus-value de 1,2 milliards d’euros, de quoi rendre l’action profitable. L’avenir est donc dégagé pour l’éditeur breton, dont on attend Far Cry 5 !

Rédacteur motivé, passionné de jeux vidéo, de photographie et de nouvelles technologies en général.

Laisse un commentaire !