Aujourd’hui, Rotek teste l’interrupteur connecté Dio REV-LIGHT, qui permet de contrôler à distance son éclairage et de le rendre connecté sans passer par une ampoule, le tout pour 30€ ! Mais à ce prix là, est-ce que ça fonctionne bien ?

Déballage de cet interrupteur connecté

Cet interrupteur connecté est livré dans une petite boîte avec une couche transparente pour voir le produit, mais aussi toutes les fonctionnalités que l’on trouve avec ce produit. À l’intérieur c’est assez simple, on trouve l’interrupteur, un condensateur ainsi que la notice d’installation et de configuration.

dio rev-light

Caractéristiques techniques

  • Puissance : 200W
  • Connectivité : Wi-Fi 2,4GHz 802.11 b/g/n
  • Protocole radio : DiO 1.0
  • Fréquence radio : 433,92 MHz + 2,4GHz
  • Distance de transmission : 50m
  • Nombre d’émetteurs max : 6
  • Programmation horaire : illimitée via l’application
  • Pilotable à la voix avec Amazon Alexa et Google Assistant via le skill One 4 all
dio rev-light

Design

Un interrupteur n’est pas vraiment un objet de décoration et pour moins de 30 euros Dio n’en propose pas un. Si cet interrupteur a un aspect très moderne, tout en blanc mat et aux formes arrondies, il ne fait pas dans la folie mais permet de se fondre n’importe où et c’est ce qu’on lui demande. Concernant les matériaux, on a la du plastique qui n’est pas de la meilleure des qualité, assez fins et assez léger. D’ailleurs, le cache des contrôles de l’interrupteur (pas le cache du contour) n’est pas très bien fini : il bouge légèrement, c’est dommage. En fait, les finitions ne sont pas très bonnes sur ce produit, bien que le prix soit attractif. Pour une trentaine d’euros, on ne peut pas vraiment en demander davantage au REV-LIGHT.

dio rev-light

L’installation et la configuration de l’interrupteur Dio REV-LIGHT

Soyons clairs dès le début, tout le monde ne pourra pas installer cet interrupteur connecté. Il faudra soit s’y connaître en électricité ou avoir quelqu’un de son entourage qui s’y connaît ou alors faire venir un électricien. Cependant l’installation est assez simple puisqu’elle ne diffère pas de l’installation classique d’un interrupteur non-connecté. Le Dio REV-LIGHT est conçu pour être adapté à toutes les installations. Il faudra s’aider d’une notice explicative assez bien faite ainsi que d’un schéma électrique, en installant l’interrupteur ainsi que le condensateur. L’opération demande au total une trentaine de minutes, ce qui est raisonnable. Attention : l’interrupteur est prévu pour fonctionner en étant brancher sur deux fils : le fil neutre n’est pas utilisé et ne doit pas être branché.

On peut avoir une fonction de va et vient avec ce Dio REV-LIGHT, il faudra cependant plusieurs interrupteurs sans-fil de la gamme Dio 1.0.

Ensuite vient la partie configuration de l’interrupteur. Maintenant qu’il est installé et qu’il fonctionne, il faut le rendre connecté. Pour cela, il faudra télécharger l’application DiO one disponible sur iOS et Android. On commence par ajouter un appareil à sa « maison connectée » et en choisit l’interrupteur Dio REV-LIGHT. Il faudra par la suite suivre les instructions de l’application qui sont assez bien faites en appuyant sur le bouton central de l’interrupteur, qui sert à le configurer. On ajoute l’interrupteur sur son réseau Wi-Fi (il faut un réseau 2,4 GHz) et c’est bon ! Cependant, à l’installation j’ai eu des problèmes, je n’arrivait à connecter l’interrupteur à ma box Internet : en effet, il se peut qu’il faille activer plusieurs paramètres de son smartphone, comme le Bluetooth, la géolocalisation ou encore les données mobiles pour que cela fonctionne. Ce qui est regrettable, c’est qu’à aucun endroit (notice, site Internet) ce ne soit indiqué par Dio.

dio rev-light

L’application Dio one

L’application Dio one, justement. Grâce à elle on peut contrôler l’interrupteur à distance, que l’on soit connecté à son réseau Wi-Fi ou non. Cela fonctionne assez bien et la latence est très raisonnable : elle est même quasiment instantanée. L’application permet de « configurer » l’interrupteur et d’y ajouter des fonctions comme un minuteur : cela permet d’éteindre automatiquement sa lumière après un certain temps. On a aussi la possibilité d’activer un simulateur de présence : il permet d’allumer automatiquement la lumière à certains moments de la journée, de la semaine, c’est toujours pratique lorsqu’on part en vacances par exemple et ça évite de le faire à la main (même si on pourrait le faire à distance). Enfin on a la possibilité de faire des programmes automatiques pour activer la lumière via l’interrupteur Dio REV-LIGHT.

En bref, l’application Dio one qui s’utilise avec le Dio REV-LIGHT est assez bien faite, elle donne envie de l’utiliser et fonctionne bien : c’est un reproche que l’on fait souvent aux fabricants d’objets connectés qui ne soignent pas les applications. D’ailleurs on peut même ajouter un widget sur son téléphone pour éviter de passer par l’application, cependant la latence est plus élevée, c’est un peu dommage.

Contrôler le Dio REV-LIGHT avec Google Home ou Amazon Alexa

Contrôler un interrupteur connecté (et donc une ampoule, une lumière) via une application, c’est bien, mais c’est moins pratique que lorsque ladite application est Google Home ou Alexa. Ce Dio REV-LIGHT permet cela et d’une manière assez simple en plus. En fait, il suffit d’activer le « skill » « One 4 all » des marques Chacon et Dio (on le retrouvait avec la caméra de surveillance connectée Chacon IPCAM RI03) et de l’ajouter à Google Home ou Alexa. Une fois que c’est fait, la lumière apparaîtra directement dans l’application de votre choix. Il faudra par la suite ajouter l’interrupteur à la pièce dans laquelle il est installée. J’ai pu tester cela avec Google Home et ça fonctionne très bien : en prime, on peut contrôler cette lumière via la voix avec Google Assistant en lui demandant simplement. La latence est légèrement plus élevée mais reste raisonnable.

dio one

Dio REV-LIGHT : le verdict

L’avantage peut-être d’avoir un interrupteur connecté au lieu d’une ampoule connectée est le fait de ne pas avoir à remplacer ladite ampoule lorsqu’elle est en fin de vie et donc de devoir repayer la partie connectée de l’ampoule. L’interrupteur est branché à vie, toujours alimenté et a une durée de vie plus grande, le tout pour une trentaine d’euros. La promesse du Dio REV-LIGHT est remplie, l’interrupteur fonctionne très bien pour un prix abordable pour ceux qui s’essaient à la domotique. Ne reste que l’installation qui demande des connaissances, à l’inverse d’une ampoule connectée qui se change facilement. Si l’installation n’est pas un obstacle pour vous, vous pouvez y aller, même si l’on peut regretter la qualité des plastiques ainsi que les finitions de l’objet en lui-même.

Cet interrupteur connectée Dio REV-LIGHT est disponible sur le site de Chacon au prix de 29,90€.

72.0
Score

Avantages

  • Bonne alternative aux ampoules connectées
  • Prix attractif
  • Fonctionnalités

Inconvénients

  • Plastique de pas très bonne qualité
  • Pas beaucoup d'explications disponibles
Design
6
Fonctionnalités
7,5
Installation et configuration
7,5
Facilité d'utilisation
8