striking vipers

Striking Vipers : premier épisode de la saison 5 de Black Mirror

Alors que la saison 5 de Black Mirror est sortie sur Netflix en juin dernier, penchons-nous aujourd’hui sur le premier épisode, intitulé : « Striking Vipers ». Alors, la saison 5 vaut-elle le coup d’être regardée ? Voyons cela ensemble.

Petite précision, cet article ne contient par de spoil relatif à l’histoire principale, seulement quelques éléments secondaires, je vous invite à regarder l’épisode avant de lire l’article.

Le synopsis de Striking Vipers

Dans ce premier épisode de la saison, on retrouve Danny, un homme marié à Theo, qui ont un enfant. Sa femme et lui ont habité il y a des années ensemble, avec Karl, l’ami de Danny. Lors du 38ème anniversaire de Danny, son vieil ami lui rend visite, ils ne se sont pas vus depuis longtemps. Il lui offre un tout nouveau jeu, auquel ils jouaient beaucoup il y a longtemps : Striking Vipers X. Ce dernier fonctionne en réalité virtuelle, on place un petit appareil (une pastille) nommé système TKCR sur sa tête et il nous transporte dans un monde virtuel, dans lequel on incarne le personnage que l’on veut. De plus, on ressent toutes les sensations, y compris la douleur. Les deux compères vont donc y jouer, mais vu que la liberté est totale dans le jeu, ils vont commencer à avoir une relation virtuelle, réelle.

black mirror

La place de la technologie dans Striking Vipers

Tout d’abord, il y a quelques éléments intéressants. Le lave-vaisselle, par exemple, est capable de détecter si un couvert est mal mis, et n’hésite pas à vous le faire savoir. De plus, on observe que les téléphone sont pliables, à la manière du brevet déposé par Apple.

Ensuite, la console de jeu est un élément important, on voit une version de Tetris modifiée, plus récente. La manette possède des LED, elle est d’ailleurs l’emplacement où l’on met une cartouche de jeu, ce qui sous-entendrait que cette dernière est tout simplement la console.

striking vipers

 

Au fur et à mesure de l’épisode, on voit que le jeu vidéo et la réalité virtuelle sont un moyen de communication plus simple que la vraie vie, qu’il permet (par le fait de se mettre dans la peau d’un personnage) de libérer la parole.

Cependant, le sexe virtuel prend le dessus sur le sexe réel, si bien que Danny et Theo n’ont plus de relations sexuelles, au grand dam de cette dernière. Ici, Black Mirror souhaite montrer un des dangers de jeux vidéo, qui est que le virtuel peut devenir plus important que le monde réel, alors que ce dernier est fondamentalement plus important.

striking vipers

Un épisode qui ne correspond pas à Black Mirror

Bien que cet épisode dure plus d’une heure, l’histoire racontée n’est pas très intéressante, il y a des longueurs. Le gros problème c’est que les nouvelles technologies ici ne sont pas le fond de l’histoire, mais la forme.

On ne ressent pas de malaise ni de frissons, choses auxquelles la série nous avait habitués. On regarde l’épisode, sans réactions qui puissent mener à une réflexion profonde sur nous-mêmes, Black Mirror se montre dans Striking Vipers très molle, très lisse, trop lisse.

striking vipers

Conclusion

Si l’épisode traite d’une thématique pas vraiment abordée, à part si l’on parle de l’épisode USS Callister de la précédente saison, il lui manque quelque chose. Il lui manque ce qui fait de lui un épisode de Black Mirror, qui nous fasse frissonner, qui nous fasse être très mal à l’aise, qui nous fasse réfléchir. Bref, espérons que les autres épisodes sont meilleurs et que la saison prochaine saura retrouver la philosophie iconique qui a faite la grandeur de Black Mirror.

Je vous invite également à lire la critique faite sur le film interactif de Black Mirror : Bandersnatch.

Laisse un commentaire !