Microsoft Azure est un terme dont vous avez probablement entendu parler si vous travaillez dans une entreprise tech. Pour d’autres, c’est un terme complètement flou. Dans cet article, nous allons éclaircir ce sujet et vous fournir un maximum de ressources pour comprendre cet acteur majeur du Cloud (un autre terme à définir).

Comprendre ce qu’est Microsoft Azure

Vous aviez un indice dans le nom, Azure est une offre Cloud public de Microsoft, qu’on peut aussi appeler Microsoft Azure. Cette offre Cloud est une plateforme de Cloud Computing comme le propose Amazon Web Services (AWS) ou encore Google Cloud Platform (GCP).

Elle comporte de nombreux services, plusieurs centaines pour être un peu plus précis. Il est cependant impossible pour moi de vous donner un nombre exact, car ce domaine est en pleine explosion. Les plateformes mettent en production un nombre considérable de services et itèrent vite. Si le produit ne fonctionne pas, ils le retirent.

L’objectif des plateformes comme Azure est de permettre aux entreprises et plus précisément aux équipes métier de celle-ci à atteindre leurs objectifs via différents types de services : IaaS, PaaS, SaaS, etc.

Microsoft Azure plus en détail

Azure a été lancé par Microsoft en 2010 et comporte de nombreux services dits de Cloud Computing tels que :

  • Azure Virtual Machines
  • Azure Blob Storage
  • Azure SQL Database
  • Azure Cognitive Services
  • Azure Kubernetes Service
  • Microsoft Entra (anciennement Azure Active Directory)

Vous avez donc la possibilité de souscrire à des services vous offrant de la puissance de calcul, de l’espace de stockage sous forme de Pay as you go, c’est-à-dire à l’utilisation.

Récemment, Microsoft a communiqué son souhait d’intégrer plus amplement les fonctionnalités d’intelligence artificielle à son cloud. Les possibilités sont infinies et s’inscrivent pleinement dans sa stratégie puisqu’ils sont investisseurs historiques d’OpenAI, l’entreprise à l’origine de ChatGPT par exemple.

Cette technologie est déjà présente dans GitHub Copilot, Teams, Bing, Designer et bientôt toute la suite Microsoft 365 (donc principalement Excel, Outlook, PowerPoint ou notre bon vieil ami Excel).

Qu’est-ce que le Cloud

Le Cloud c’est l’ensemble des serveurs qui sont accessibles sur Internet. Les puristes vous diront que le Cloud et Internet ne veulent rien dire et ils ont raison, mais pour parler de sujets aussi vastes, il faut définir des termes.

Concrètement, ce sont des serveurs, ordinateurs, machines virtuelles reliés à différents réseaux et accessibles en fonction de leur configuration, disponibles à plusieurs endroits sur la planète. C’est une couche d’abstraction volontaire puisque l’objectif est de ne plus avoir à gérer les serveurs physiques soi-même. Cela va donc de l’ordinateur disponible à distance à l’hébergement d’un site web en passant par une offre de container. Il y a différents types de Cloud : public, privé, hybride, multicloud, nous avons d’ailleurs publié un article dédié à ce sujet.

Sans forcément le savoir, vous utilisez des services Cloud tous les jours via vos messageries d’email comme ou encore un serveur de fichier avec Google Drive. Sans le Cloud, vous seriez obligé d’acheter un ordinateur comme un Raspberry, un disque dur (HDD) ou SSD pour le stockage, le connecter à Internet et à une alimentation électrique pour y envoyer et recevoir vos emails. Contraignant n’est-ce pas ?

Désormais, si les premières parties étaient floues, je vous invite à les relire suite à ces définitions, tout devrait s’éclaircir.

Microsoft Certified: Azure Fundamentals

Microsoft propose de nombreuses certifications sur plusieurs outils et logiciels pour développer ses compétences et attester de son niveau. La partie Cloud Azure n’échappe pas à la règle avec des dizaines de parcours de formation. La certification la plus atteignable et la plus abordable est l’examen AZ-900 Principes de base Microsoft Azure (ou Azure Fundamentals) à 99 euros et c’est celle que j’ai décidé de passer.

L’objectif est de vous emmener avec moi dans le parcours d’apprentissage, vous partager des exemples plus concrets afin de vous aider à comprendre, mais surtout obtenir cette certification qui est un bon point d’entrée dans cet univers. A minima, ces articles m’aideront à réviser l’examen telles des fiches de révision. À mes yeux, c’est le moyen de comprendre la vision du Cloud d’Azure puisque l’examen aborde les concepts du Cloud, l’architecture et les services Azure ainsi que la gestion et la gouvernance de celle-ci.

Cet article sera régulièrement mis à jour pour faire office de point central et de sommaire vers les articles dédiés à des sujets centraux d’Azure et donc de l’examen.

S’entraîner à l’examen

La majorité des entrainements sont payants ou très succincts, mais j’ai réussi à trouver le site ITExams.