Les machines virtuelles dans Microsoft Azure sont l’un des services les plus utilisés dans le Cloud et chez beaucoup d’autres d’ailleurs. Aussi bien dans le modèle de Cloud Public que dans le Cloud Public.

Qu’est-ce que les machines virtuelles dans Microsoft Azure ?

Les machines virtuelles (VMs ou Virtual Machines) représentent un ordinateur ou un serveur offrant de la puissance de calcul dans le cloud. Les VMs appartiennent au type de service Cloud IaaS, grandement apprécié lors d’un Lift and shift par exemple.

Avantages des machines virtuelles

Les machines virtuelles sont très utilisées par les particuliers et entreprises pour sa flexibilité et sa simplicité dans le sens où c’est ce que l’on connait le mieux. C’est une offre qu’on retrouve chez Azure, GCP ou AWS. On utilise des ordinateurs tous les jours et pour peu que l’on soit technique, on administre déjà notre ordinateur ou des serveurs « legacy » en ligne de commande, comme les machines virtuelles.

Quelques avantages :

  • Pouvoir installer et contrôler le système d’exploitation comme on le souhaite, ce qui n’est pas possible dans des offres PaaS ou SaaS.
  • Appliquer des configurations personnalisées sur l’hébergement.
  • Installer les logiciels souhaités.
  • Déploiement rapide sans les contraintes physiques ou un capital d’investissement initial.

Attention cependant, bien qu’il y ait de nombreux avantages aux machines virtuelles et autres services IaaS, il place aussi beaucoup de contraintes par rapport au modèle de responsabilité partagée.

Exemple de responsabilité sur une machine virtuelle que vous n’avez pas sur un SaaS : mettre à jour le système d’exploitation.!

Disponibilité et scalabilité des machines virtuelles Microsoft Azure

Les machines virtuelles peuvent fonctionner seules, en stand-alone, ou en groupe pour proposer une meilleure disponibilité. Azure offre plusieurs moyens de le réaliser.

Groupes identiques

Les groupes identiques permettent de créer et gérer un groupe de VM identiques en équilibrant la charge entre elles à l’aide d’un répartiteur de charge.

Groupe à haute disponibilité

Les environnements dans ce groupe sont plus résilients, car ils sont paramétrés de telle sorte que les VMs augmentent leurs capacités en fonction de la charge. L’alimentation et le réseau sont également différents en cas de panne pour offrir une meilleure fiabilité et résilience.

2 types de domaine dans ce groupe :

  • Domaine de mise à jour : pour éviter d’avoir un temps d’indisponibilité sur l’entièreté des VMs pendant une mise à jour.
  • Domaine d’erreur : chaque groupe possède son alimentation, un commutateur.

Pour déployer plusieurs machines virtuelles identiques, vous pouvez utiliser Virtual Machine Scales Set qui permet à un utilisateur de déployer et gérer un nombre défini de VMs identiques.

Pour bénéficier d’un SLA de 99.99%, il faut deux machines virtuelles et deux zones de disponibilité minimum.

Coûts des machines virtuelles dans Microsoft Azure

Le coût de la machine virtuelle dépend de la taille que vous choisissez, mais reste sur le modèle pay as you go, vous payez ce que vous consommez. Azure propose une gamme de tailles adaptées à différents besoins, avec des caractéristiques de CPU, de RAM, et de stockage.

Plus les machines virtuelles ont une puissance de calcul élevée, plus le coût est élevé. Attention, lorsque vous stoppez une machine virtuelle sur Azure, il peut quand même rester des frais comme le stockage associé.