Julien Rosburger, créateur et animateur de MAJtv

La culture française a bien changé, Julien Rosburger l’a compris et il en parle sur sa chaîne YouTube MAJtv. D’habitude c’est lui qui pose des questions, mais cette fois-ci c’est lui qui va être interviewé. J’ai en effet pu discuter avec lui lors d’une interview par téléphone. L’interview a été enregistrée et elle est disponible sur YouTube !

Salut Julien, pour commencer peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Salut Hugo, merci de me recevoir par téléphone, ça fait plaisir. Je m’appelle Julien Rosburger, je fais de la vidéo, en quelque sorte, je suis dans ce milieu depuis pas mal de temps. En ce moment sur YouTube j’ai la chaîne MAJtv.

Qu’est-ce qui t’as donné envie de te lancer dans l’audiovisuel ?

En fait cela s’est vraiment fait au fur et à mesure, je suis arrivé (je vais la faire courte, sinon ça va être très long, on a tous des histoires particulières) à Paris quand j’avais 17-18 ans. J’ai voulu faire du théâtre, en même temps je faisais des études d’économie, j’ai toujours fais mes études, mais à côté j’ai toujours fait du théâtre, après j’ai commencé à faire un peu de radio, des interviews et au fur et à mesure ça s’est dessiné que j’aime aussi bien filmer qu’animer, que rencontrer des gens. Ce que j’aime vraiment ce sont les interviews, par dessus tout. J’ai donc bifurqué mes études par rapport à ça et j’ai beaucoup appris sur le tas et j’ai donc commencé à faire des interviews pour YouTube mais aussi pour d’autres médias. J’ai eu au bout d’un moment le besoin de créer MAJtv car j’aimais la culture, mais la culture un peu différente que celle qu’on voit à la télévision. Je voulais montrer que nous aussi les jeunes nous avons une culture, que ce soit du rap, que ce soit YouTube, que ce soit des gens qui font du stand-up, mais qui ont une culture un peu différente que ce qu’on entend à la radio ou que ce qu’on voit à la télévision ; c’est pour ça que j’ai fait MAJtv.

C’est ce qui t’as donné envie de créer MAJtv ?

J’avais, et j’ai encore une chaîne YouTube qui s’appelait bêtement Julien Rosburger, mon prénom et mon nom. J’y avais fait 200 interviews, donc ça prend du temps mine de rien d’en sortir à peu près 4 par mois. Mais si tu veux il n’y avait pas vraiment de cohérence et il n’y avait pas vraiment d’interactivité. En deux ans j’ai du avoir un million de vues et peut être difficilement 2000 abonnés. Il y avait des vues, mais par contre il y avait très peu de likes, il n’y avait pas de dislikes, mais il n’y avait pas vraiment d’engagement, pas de commentaires ou quoi que ce soit. Les gens regardaient ça parce qu’il était intéressés par la personne, mais pas par le contenu ou parce qu’il veulent me suivre moi en train d’interviewer les gens. Donc j’ai essayé de voir le truc un peu différemment en essayant d’avoir une ligne éditoriale en me disant : « MAJ, c’est la Mise A Jour, c’est le fait d’être à jour » du fait que je fasse découvrir des choses aux gens. Je voulais faire des podcasts, même si de base ça ne me fait pas vraiment kiffer, des podcasts pas humoristiques mais facecam et de parler de ce que j’ai découvert, de demander aux gens ce qu’ils en pensent. Là il n’y a que 8200 abonnés pour l’instant, ça arrive doucement par contre il y a un taux de likes qui est quasiment à 90-95% donc ça me fait vraiment plaisir de voir qu’il y a des gens qui aiment ce que je propose. A partir de là en fait il y a un vrai engagement qui s’est créé, c’est-à-dire qu’il y a vraiment des likes, des commentaires, des gens qui s’intéressent à ce que je fais. C’est vraiment différent que ce que je faisais auparavant, où avant c’était juste publier des vidéos pour en publier.

Peux-tu nous parler des différent concepts qu’il y a sur ta chaîne YouTube ?

Alors MAJtv, comme je te l’ai dit à la base c’est des interviews, donc là j’étais à l’étranger pendant 3 mois, je vais bientôt rentrer en janvier donc je vais reprendre le contenu habituel. Mais de base c’est vraiment des interviews, que je vais reprendre, je vais faire des self-interviews, je vais me balader avec un stabilisateur et mon téléphone et je vais aller rencontrer les gens que je vais interviewer, le but st d’être très proche, comme si n’importe qui allait voir la personne et lui poser des questions. A la fin de toutes les interviews, il y en a une en live, donc il faut bien être là à l’instante, histoire de pouvoir être avec moi car le but c’est que les gens posent des questions, j’aime beaucoup l’interaction, je réponds à tous les commentaires, même pour les vidéos qui ne sont pas des interviews. Donc voilà, il y a les interviews, les interviews en live, les vidéos « C’est qui ? », où là c’est quinze minutes, en fait c’est un Wikipédia d’Internet où je vais dire tout ce que sait, en quelque sorte. C’est toujours difficile, j’ai toujours quarante minutes, une heure d’épisode, il faut couper, pour que ce soit pas trop long pour YouTube. Le but c’est de découvrir et d’en savoir un peu plus sur nos artistes préférés donc ça passe vraiment du rappeur à un youtuber en passant par des gens qui font du stand-up, c’est assez large. Après je vais essayer de mettre en place les vidéos dites « découverte » où j’ai juste envie de, pas forcément de faire un quart d’heure car c’est peut être trop pour les gens qui commencent ou qui se lancent, ou juste si ce sont des coups de cœur, ça aussi j’ai envie d’en faire. Il y a aussi des vidéos où je fais en quelque sorte des réactions, vu que j’étais aux Etats-Unis, je fais découvrir nos artistes français à des américains, je vais continuer cette série en France, ce sera donc simplement des vidéos « réaction » où je fais découvrir aux gens qui ne connaissent pas forcément un peu de culture d’aujourd’hui.

On voit que tu parles beaucoup de rap sur ta chaîne, qu’écoutes-tu en ce moment ?

En fait je parle beaucoup de rap parce que pour moi, ça m’emmerde d’appeler ça du rap, alors certes c’est le mouvement tout ça, mais pour moi c’est la variété d’aujourd’hui. Par exemple en Amérique le rap c’est comme la pop ou la variété de nous en France. J’aimerai être sur de grands médias pour parler de rap autrement, parce qu’aujourd’hui c’est encore vachement peu noté, quand les rappeurs arrivent en télévision, tu as l’impression que ce sont des ovnis, alors que non, c’est limite la poésie d’aujourd’hui. Ce que j’écoute beaucoup en ce moment, j’en parle souvent sur des lives YouTube, Lord Esperanza, j’aime vraiment beaucoup ce qu’il fait, j’avais écouté un peu ses EP en 2017 et là son dernier EP/projet/album, Polaroïd j’aime énormément. J’écoute aussi beaucoup Lomepal, bien que FLIP soit sorti cet été, c’est vrai que je l’écoute en boucle. J’écoute beaucoup 3010 qui est peut être un peu moins connu du grand public, qui a sorti un album et qui maintenant ressort des projets sur Soundcloud, des projets gratuits qui sont vachement bien, 3010 aussi, faut l’écouter ça.

Sur ta chaîne YouTube toujours, on voit que tu as fait beaucoup d’interviews, comment fais-tu pour les décrocher ?

Je galère ! J’ai travaillé aussi un peu en télévision, tu as le même problème où que tu sois. C’est-à-dire que quand je faisais ça pour la télévision, j’avais de la chance de faire ça pour Touche pas à mon poste ! quand ils étaient encore sur France 4 là c’est assez facile d’avoir des invités on va dire. Mais voilà quand tu dis « Je suis Julien Rosburger, je fais ça », on ne se connait pas forcément ou quoi que ce soit. En gros tu envoies, je ne sais pas je n’ai pas un ratio, mais une trentaine de demandes pour avoir une ou deux interviews. C’est un peu galère, ça prend du temps, tu n’as pas toujours les gens que tu veux, il y a les gens qui ne répondent pas forcément parce que soit ils ne le voient pas soit parce que c’est un truc privé mais que c’est une demande ils ne font pas attention à tout. C’est beaucoup grâce aux réseaux sociaux, des fois un petit peu aussi grâce aux connexions en quelque sorte quand tu connais quelqu’un qui est manager ou quelque chose comme ça. C’est assez compliqué effectivement et j’ai besoin des interviews, là je n’en fais pas vu que je ne peux pas, depuis trois mois je suis à l’étranger. Ça me manque de ouf parce que j’adore vraiment rencontrer des gens et pouvoir discuter avec eux. En fait la passion limite elle est née de là, passer de l’autre côté, pouvoir me dire « J’écoute ce mec, et après je peux parler avec lui », de voir comment il fait ce qu’il fait et pouvoir partager ça aux autres c’est ça qui me fait kiffer.

Comment t’y prends-tu pour la réalisation des vidéos « C’est qui ? » et combien de temps est-ce que cela te prends ?

Merci en tout cas pur l’interview, c’est intéressant aussi de pouvoir parler de ce que je fais. En fait les « C’est qui ? » ça prend vraiment beaucoup de temps, on ne s’en rend pas forcément compte parce qu’au final c’est une vidéo d’un quart d’heure sur Internet. Je fais assez attention à la réalisation, sans rentrer dans les détails je filme avec un petit réflex d’entrée/moyenne gamme. Ce que je dis dans les vidéos c’est que ce n’est pas forcément le matériel qui fait la vidéo ou quoi que ce soit c’est plus les petites astuces et je filme avec un drap noir derrière moi mais vu que je fais des réglages tu as l’impression que c’est totalement noir et que l’on voit que les écrans. Au final c’est ça, les petits bouts de chandelle mais on arrive toujours à faire des trucs corrects. En terme de réalisation c’est le réflex avec un objectif qui te permets d’avoir des grands flous, c’est un objectif 50mm de chez Canon qui est assez connu avec un petit micro-cravate. Derrière moi, souvent si je peux c’est un des Mac de ma copine plus le mien, si je n’ai pas ça je mets une tablette, enfin voilà le but c’est de créer, pas forcément d’avoir vingt cinq mille trucs pour le faire. En terme de temps, j’ai besoin des interviews pour faire les « C’est qui ? », car elles permettent d’avoir du temps pour les faire, là je ne fais plus d’interviews donc c’est très compliqué d’en sortir quasiment une par semaine. Il me faut d’abord du temps pur l’écrire, ça me prend quelques jours, je dirai même quelques années parce qu’en fait ce que je sais des artistes c’est limite une culture que j’ai ; quand je parle d’Orelsan,du Grand JD ou des mecs comme ça, je les suis depuis dix ans. Cyprien, il faudrait que j’en fasse un, mais je le suivais quand il s’appelait Monsieur Dream il y a dix ans. C’est de la culture qui se fait sur le long terme mais en gros ça me prend quelques jours d’écriture. Après, le tournage ça va, il faut compter le temps de tout mettre en place, je fais tout tout seul, il faut compter une bonne heure, histoire de faire ça à la cool, d’avoir les bons réglages. Par contre après c’est le montage qui est long, je n’arrive jamais à faire en dessous de quatre heures de montage pur et dur. Cela peut aller jusqu’à huit heures avec les extraits vidéo, j’étalonne aussi la vidéo, j’essaie de faire en sorte qu’il y ait une jolie couleur, je ne sais pas si les gens le perçoivent vraiment ou pas. Quand on est youtuber il y a tout le référencement, des fois on me dit « Est-ce que tu as publié ta vidéo ? », « Ouais, elle est publiée, mais après il y a tout le référencement, je ne sais pas si on en reparlera après mais c’est assez compliqué on va dire. Il y a le fait de faire la miniature, de la mettre sur les réseaux sociaux donc ça prend encore deux heures.

Tu parles de référencement, que veux-tu dire par là ?

En fait, c’est assez compliqué aujourd’hui sur YouTube, quand on est une chaîne YouTube entre deux. Je suis même des personnes qui ont 500 000, un million de personnes qui les suivent pour qui c’est compliqué parce qu’ils ne font plus du tout les vues qu’ils faisaient auparavant. Quand j’ai commencé il y a longtemps avec les interviews, quand j’ai commencé MAJtv, je n’avais pas d’abonnés, j’arrivais quasiment tout le temps à faire environ mille vues. Là maintenant, nous sommes doucement vers les neuf mille abonnés, les dernières vidéos j’ai 700 vues. Quand je parle dans les lives, les gens me disent qu’ils sont abonnés, qu’ils ont la cloche mais qui ne reçoivent pas forcément la notification, ou que ce n’est pas sur leur page d’accueil. Moi avec Analytics, j’arrive à voir pourquoi une vidéo fonctionne, pourquoi une vidéo ne fonctionne pas, mais en fait c’est vraiment compliqué aujourd’hui pour l’instant quand tu n’as pas 100 000 abonnés, c’est que c’est au petit bonheur la chance. Il y a des vidéos où je travaille des heures comme je te l’ai dis, par exemple une vidéo sur Le Grand JD que j’ai enlever et que je vais republier plus tard pour la retravailler parce qu’elle a fait même pas 300 vues. Ça m’énerve qu’aussi peu de gens aient vu la vidéo alors qu’il y a un vrai travail derrière, un vrai contenu. Ce n’est que par rapport au référencement, c’est-à-dire que c’est est-ce que YouTube a envie de la mettre en avant par rapport à son algorithme tel ou tel mot ou par rapport à une hype d’un truc est-ce qu’il la met en avant ou pas, donc c’est vraiment au petit bonheur la chance. Je ne veux pas faire de putaclic aussi, c’est un choix, c’est vrai qu’il y en a beaucoup qui en font et que du coup ça peut fonctionner. Mais c’est vrai que pour l’instant c’est assez frustrant.

Quelles sont tes chaînes YouTube/youtubers préférés ?

Je regarde vraiment de tout, d’ailleurs sur la chaîne MAJtv je ne suis abonné strictement à rien parce que je ne veux pas que YouTube mette en page d’accueil mes abonnements. comme ça je découvre toujours de nouvelles choses, je sais ce que je regarde en général. Je regarde beaucoup les bagnoles : POA,  c’est Petites Observations Automobiles, je vais avoir la chance d’ailleurs, professionnellement j’ai tout bougé ces derniers temps mais je vais avoir la chance de travailler avec eux, j’ai déjà fait quelques vidéos avec eux. C’est bien de pouvoir travailler pour d’autres chaînes, ça fait vraiment plaisir. J’aime bien pour la high-tech nowtech.tv, j’aime beaucoup ce qu’il fait d’un point de vue humain parce qu’il essaie de créer vraiment des CDI au sein de son entreprise, tu vois que c’est son bébé, il essaie vraiment de tout faire de A à Z, c’est un taff de malade et j’aime aussi l’humain derrière la chaîne. Je regarde aussi pas mal de chaînes de musique, pour écouter des sons, de nouvelles choses aussi via SoundCloud. Après il y a plein de youtubers que je regarde de temps en temps, j’aime bien Anthony Lastella, qui fait des trucs totalement différents avec un second degré, j’ai fait d’ailleurs un « C’est qui ? » sur lui. Ce sont des périodes, c’est comme ça pour tout le monde, où je regarde un youtuber pendant très longtemps, après je reviendrai plus tard sur lui. Il y a quelques années je regardais des trucs par rapport à Minecraft, je pense aussi à Alexandre Calvez, qui cartonnait sur Minecraft il y a quelques années mais qui maintenant fait des crash tests. Je regarde ça, aussi Le Grand JD, il y a un peu de tout.

Quels sont tes projets/objectifs pour MAJtv en 2018 ?

Alors pour 2018, donc comme j’ai dit, professionnellement parlant je voudrais être totalement en freelance, c’est-à-dire que c’est moi qui vais gérer mon temps, c’est moi qui vais gérer comment je vais travailler. J’aurai différemment du temps, mais j’essaierai d’en avoir plus pour MAJtv, le but c’est d’avoir beaucoup plus de contenu et c’est de sortir plus qu’une vidéo par semaine. Le but c’est d’avoir des interviews, en fait avant je faisais toujours des interviews avec deux réflex, c’est important la réalisation mais c’est vrai que je me rends compte aujourd’hui que ce que je peux faire avec un bon téléphone, une bonne stabilisation, un micro et une petite lumière, je peux avoir la chance d’aller me balader je ne sais pas, dans un studio, un coin de Paris que le mec aime bien, dans un quartier, je n’en sais rien. Mais ça peut avoir une autre forme, donc je veux faire de plus en plus d’interviews, je vais faire les « C’est qui ? » toujours, je vais essayer de me balader aussi avec mon téléphone, pur faire découvrir à des gens dans la rue ce que nous nous regardons sur Internet pour voir leur réaction, je trouve ça intéressant. De façon générale à la chaîne YouTube, j’ai beaucoup de commentaires qui me disent « Je ne comprends pas, quand je regardais tes vidéos je croyais que tu avais des milliers d’abonnés, je ne comprends pas pourquoi tu as moins de 10 000 abonnés ». J’ai beaucoup de messages comme ça, ça me fait plaisir parc que ça veut dire que le contenu plaît et est un minimum qualitatif pour avoir plus de gens, mais il n’y a pas encore ce tremplin, donc le but c’est de bosser, vraiment histoire de créer une vraie communauté. Il y a déjà une communauté assez forte, j’ai déjà quelques abonnés qui sont toujours aux lives, nous avons fait un Discord ensemble, nous avons un groupe Facebook ensemble, ils me suivent aussi sur mes réseaux personnels où je mets des anecdotes de comment je taffe, etc. C’est génial, et le but c’est de grossir tous ensemble. Pour finir, un dernier truc en 2018, c’est sur MAjtv je vais essayer vraiment de me battre pour ça, j’aimerai vraiment le faire sur un grand média, pas parce qu’il faut forcément faire de la vidéo ou quoi que ce soit mais j’aimerai parler en télévision ou en radio de notre culture. Avoir une chronique, limite sur France Info, quelque chose comme ça je n’en sais rien. Pouvoir parler de ça, mais pas en disant « Ah, c’est du rap » ou « C’est de la street culture » mais en disant « C’est la culture d’aujourd’hui ». C’est ce que nous aimons majoritairement et c’est ce qui est la variété d’aujourd’hui. Je veux pouvoir en parler normalement, pas de dire de Vald qu’il est le nouvel Eminem parce qu’il est blanc, pas de ces stéréotypes qui sont fatiguants en 2017.

Merci à Julien Rosburger d’avoir répondu à mes questions !

Vous pouvez le retrouver sur son site, Facebook, Twitter et YouTube.

Vous pouvez le retrouver également sur MAJtv via le site, Facebook, Twitter, Instagram et évidemment YouTube.

Ecouter l’interview sur YouTube

Rédacteur motivé, passionné de jeux vidéo, de photographie et de nouvelles technologies en général.

Laisse un commentaire !