internet va disparaître

Internet va disparaître

Oui, Internet va disparaître. Enfin pas totalement, la technologie que nous utilisons tous quotidiennement va tellement évoluer qu’elle va se fondre dans notre vie et même en nous. 

Eric Schmidt, président exécutif de Google en 2015

Lors du World Economic Forum de 2015, qui s’est déroulé à Davos du 21 au 24 janvier, Eric Schmidt a participé à une conférence intitulée « Le futur de l’économie digitale. A l’époque, il vient de devenir le nouveau président exécutif de Google. Il deviendra celui d’Alphabet en août, qui est la structure possédant Google, ce qui permettra au géant du web de se diversifier sous un autre nom. Voici ce qu’il répond lorsqu’on lui pose la question de l’évolution d’Internet dans les années à venir :

« Je pense qu’Internet va disparaître. Il y aura tellement d’adresses IP connectées à Internet (grâce à IPv6), tellement d’appareils, de capteurs, des choses que vous portez, des choses avec lesquelles vous interagissez, que vous ne les sentirez plus, elles seront autour de vous tout le temps. Imaginez que vous êtes en train de marcher vers une pièce et que cette pièce est dynamique, vous interagissez avec les objets connectés de cette pièce, qui sont hautement personnalisés, hautement interactifs. Un monde très intéressant émerge. »

On voit  que même si Internet va disparaître, il était à l’époque très motivé. Sa réponse complète est à 56:10 dans la vidéo ci-dessous :

Internet va disparaître, mais pas mourir

Comme le dit si bien Simon Puech dans sa vidéo, que je vous invite fortement à voir, Eric Schmidt parle de la disparition d’Internet et non de sa mort. En réalité, il sera toujours présent, et toujours plus présent. D’ailleurs, voici ce que Simon Puech dit :

« C’est quand on perd quelque chose qu’on réalise au plus l’importance de sa présence, et sa présence elle-même. »

Pour appuyer son argumentation, il prend l’exemple de l’électricité, du fait que lorsqu’on allume un interrupteur, le sentiment paraît naturel que l’ampoule s’allume, on ne prend pas conscience de l’électricité qui circule et du compteur qui tourne. Il finit sa vidéo en disant ceci :

« L’Internet de demain sera géant, personnalisé, physique. »

Les objets connectés, acteurs de la disparition d’Internet

On parle régulièrement de l’IOT, qui est « the Internet Of Things », en français « L’Internet Des Objets ». Ce terme représente l’ensemble des objets connectés qui ne sont pas des ordinateurs, des smartphones ou des tablettes. Des exemples, il en existe des centaines. Pour en revenir aux plus pertinents, on peut parler de la Google Home. Cet assistant vocal sous la forme d’une enceinte connectée permet de faire beaucoup de choses, guidées par notre voix. On peut contrôler d’autres objets connectés avec, comme les Phillips Hue qui sont des ampoules connectées.

domotique

Si Google cherche continuellement à rester dans les premières positions des entreprises d’Internet, Ikea pourrait bien rejoindre l’entreprise. En effet, le géant de l’ameublement travaille activement sur des objets connectés, voire des produits plus ambitieux, comme des meubles connectés. Si vous souhaitez en savoir plus, lisez notre dossier sur Ikea.

ikea

Le web de plus en plus présent dans nos vies, mais Internet va disparaître

On passe de plus en plus de temps connectés, c’est un fait. On utilise Internet pour tout désormais, que ce soit dans le monde professionnel ou durant notre vie privée. Si avant les temps de chargement étaient longs, aujourd’hui ils sont quasiment inexistants. Internet va disparaître, à cause de sa rapidité. 

Cette rapidité se combine avec la facilité d’utilisation des plates-formes de contenu en ligne. Par exemple, quand on utilise Spotify, on a pas l’impression de l’écouter en ligne, on a juste à cliquer sur la chanson désirée et elle se lance automatiquement, sans que l’on aie besoin d’attendre. Pareil pour une vidéo sur YouTube ou un film sur Netflix, qui se relèguent au niveau de la télévision, qui est également facile d’utilisation et qui ne nécessite pas de temps de chargement de par la technologie utilisée.

internet en 2018

Lorsque vous travaillez sur un fichier textuel sur Google Drive par exemple, tout est enregistré en temps réel, on a pas du tout l’impression que ce que l’on fait est sur Internet, c’est comme si l’on tapait quelque chose sur Word. Ceci, c’est du cloud computing, le service Shadow le propose également en permettant aux utilisateurs d’accéder à un ordinateur très puissant en échange d’un abonnement.

bannière shadow pc serveurs ordinateur gamer pas cher

Enfin, on peut prendre l’exemple des jeux vidéo, qui devient de plus en plus intéressant avec l’arrivée de ce qu’on appelle communément le cloud gaming. Le service Google Stadia devrait être lancé en novembre prochain. Ce service permet de jouer à des jeux vidéo de façon illimitée grâce à un abonnement. Pas de téléchargement, pas de temps de latence, on joue en direct sur une machine à l’autre bout du monde ; encore faut-il une connexion stable et fiable. 

internet va disparaître

Conclusion

Internet va disparaître, oui. On ne le verra peut être plus, ou alors beaucoup moins qu’avant. Même en dehors de la technique, dans les mœurs des gens, Internet va disparaître, car cet outil du quotidien deviendra complètement naturel et ce pour l’entièreté de la population mondiale.

Internet ne va pas mourir, mais Internet va disparaître.

Laisse un commentaire !