revenus sur YouTube

La diversification des sources de revenus sur YouTube

YouTube est un univers avec ses des bien à lui, et une audience croissante, si bien que de nombreux créateurs se lancent à plein temps dans la création de contenu sur la plate-forme. Au fur et à mesure, on voit que les sources de revenus sur YouTube se diversifient ; petit tour d’horizon sur les différentes méthodes qui existent.

La publicité sur YouTube

Première méthode pour gagner des revenus sur YouTube, et sûrement la plus ancienne : la publicité. Le concept est simple : avant ou pendant une vidéo (et même à la fin), une vidéo plus ou moins longue va s’afficher, c’est en réalité une réelle vidéo YouTube mise en avant. Elle fait la plupart du temps la promotion directe d’un produit. Dans différents cas, on peut ou pas la passer et voir directement la vidéo qui nous intéresse. Si la règle d’or de l’euro toutes les 1 000 vues n’est pas vraie, les chiffres varient beaucoup. De plus, on observe depuis plusieurs années une tendance chez certains créateurs à poster des vidéos qui dépassent tout juste les dix minutes. Cela leur permet de placer plusieurs publicités dans la dite vidéo, et donc de la rentabiliser davantage. Cependant, les bloqueurs de publicité comme le célèbre Adblock permettent de ne pas avoir ces publicités avant les vidéos, de quoi baisser la monétisation de certains. Par ailleurs, fréquemment le nombre de publicité baisse, et ce à chaque scandale qui éclate sur la plate-forme. Si les créateurs/youtubers veulent continuer à gagner de l’argent, il leur faut trouver d’autres moyens d’en gagner via leur audience.

revenus sur youtube

Les dons (sur Tipee)

Depuis quelques années, beaucoup son présents sur la plate-forme Tipeee. C’est une plate-forme de financement participatif destinée aux créateurs sur Internet (ou pas d’ailleurs). On remarque que beaucoup de youtubers l’utilisent pour pouvoir réaliser leur vidéos. Le concept est que chacun peut donner de façon régulière ou occasionnelle un « tip » (pourboire en anglais), afin d’aider le créateur qu’il souhaite. Contrairement à Kickstarter ou KissKissBankBank, les créateurs n’ont pas de projet particulier, si ce n’est ceux qu’il ont déjà en cours ! Cette méthode de revenus sur YouTube sert surtout à ceux qui n’ont pas une audience assez grande pour pouvoir vivre de la publicité YouTube ou avoir des opportunités de partenariats intéressantes (on en reparlera plus tard). Et elle fonctionne, à en croire les quelques 32 000 créateurs de contenu présents sur la plate-forme. Prenons l’exemple de DirtyBiology, une chaîne YouTube de vulgarisation scientifique. On peut voir qu’il collecte plus de 2 300€ par mois, aidé par plus de 900 « tipeurs ». De quoi l’aider à réaliser ses vidéos !

revenus sur youtube

uTip, pour aider les youtubers gratuitement

Demander de l’argent à sa communauté est délicat, si bien que certains youtubers ont choisi de se tourner vers un modèle différent de Tipeee. C’est là que uTip entre en jeu. Finalement le principe est très simple et est pourtant une réelle solution. Le but est de visionner une ou plusieurs publicités afin de rémunérer le créateur que l’on souhaite. C’est comme la rémunération YouTube, mais mieux payée et avec une réelle interaction avec les fans. Dans le cas de Hardisk, on peut voir sur sa page uTip que plus de 200 personnes l’ont aidé depuis le début du moi et que cela lui a rapporté 13€.

revenus sur youtube

Les partenariats et placements de produit, source de revenus sur YouTube

Enfin, voici l’une des principales sources de revenus sur YouTube : les partenariats avec des marques et des entreprises. Comment cela fonctionne-t-il ? Une marque va demander à un youtuber de parler d’elle en échange d’une somme d’argent ou d’une aide matérielle. Un procédé très pratique pour chacun, même pour le viewer. Si il y a quelques années ces pratiques étaient très critiquées sur YouTube, elles ont réussi à s’y faire une place. Désormais tous les placements de produit sont signalés, grâce notamment à une fonctionnalité sur YouTube, qui indique que c’est une vidéo sponsorisée pendant les 20 premières secondes de la dite vidéo. Cependant, certains placements de produit ne fonctionnent pas, comme cea avait pu être le cas avec quatre vidéastes.

revenus sur youtube

Conclusion

Il est compliqué aujourd’hui de dénombrer le nombre de youtubers qui vivent de leur activité en France. Ce qui est sûr, c’est que leur nombre est en explosion, et pour qu’il y ait de la place pour tout le monde, les sources de revenus sur YouTube ont du se diversifier, ce qui est possible par tous les moyens évoqués.

Laisse un commentaire !