The Circle, un film qui suscite beaucoup de questions

The Circle, un film sorti en salles le 12 juillet 2017, réalisé par James Ponsoldt, avec un casting très prometteur, fait poser plusieurs questions. Notamment et surtout sur les réseaux sociaux, la vie qu’on peut y mener, et les dangers à venir. Le film a reçu généralement de mauvaises critiques à causes de maladresses, d’un message qui passe mal, etc.

The Circle, adaptation d’un roman

The Circle est en fait l’adaptation d’un roman de science-fiction du même nom, écrit par Dave Eggers paru le 8 octobre 2013. Il raconte l’histoire de Mae Holland, une jeune femme (jouée par Emma Watson dans le film).

Tandis qu’elle prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l’entreprise, Eamon Bailey, l’encourage à participer à une expérience révolutionnaire qui bouscule les limites de la vie privée, de l’éthique et des libertés individuelles. Désormais, les choix que fait Mae dans le cadre de cette expérience impactent l’avenir de ses amis, de ses proches et de l’humanité tout entière…

AlloCiné, 2017

Zing, un réseau social qui sépare plus qu’il ne réunit

Dans le film, il est question d’un réseau social très connu nommé Zing. Les employés de The Circle ont automatiquement un compte dessus. Au début, les « Zingers », les membres du réseau social, invitent Mae à être active dessus, sans insister, ils se cachent derrière une façade polie. Le problème (et on le voit au fur et à mesure) est que ceux qui ne veulent pas être actifs dessus sont mis sur le côté, notamment à cause d’un « Participation Rank ». Une sorte de classement des membres les plus actifs, ce qui revient à une pseudo-cote de popularité.

La vie privée sur Internet

Avec son ascension au sein de The Circle, le PDG Eamon Bailey (incarné par le génial Tom Hanks) propose à Mae de diffuser l’intégralité de sa vie aux internautes, c’est à dire d’avoir en permanence une caméra avec elle lors de ses journées (à part une pause toilettes de 3 minutes). Une insertion du monde entier dans sa vie privée, est-ce une bonne chose ? On s’en rendra compte que non. Une situation qui peut rappeler le film The Truman Show, qui dénonçait les dangers de la télévision.

Dans le film, on voit aussi un projet de mini-caméras qui permettent de voir en direct n’importe quel endroit sur Terre, nous sommes aussi en droit de se demander comment est assurée le respect de la vie privée, il ne l’est pas. Un projet qui commence à se développer dans certaines entreprises.

 

Le big data : la conservation de tout

A l’heure du big data, où toutes les données sont sauvegardées à jamais dans des serveurs, permet aux services si connus de pouvoir gagner de l’argent grâce aux publicités ciblées. Mais garder toutes ces informations n’est-ce pas un danger pour la vie privée d’autrui ? En théorie non, car lorsqu’on s’inscrit sur un de ces services, on se retrouve obligé d’accepter les conditions d’utilisation, dans lesquelles on parle de cette vente de données.

Une seule entreprisee

Un côté du scénario qui n’est pas mis en avant dans le film : le fait qu’une seule entreprise contrôle tout le web. En effet, The Circle n’a apparemment aucun concurrent direct, peut être parfois parce qu’il rachète ses concurrents. Un phénomène qui apparaît malheureusement de façon réelle mais avec deux entreprises : Google et Facebook. Leo Duff en parle dans une de ses vidéos, et son discours est bien argumenté.

Conclusion

Même si le film n’est pas un chef-d’oeuvre, il permet de prévenir des dangers que peuvent créer les grands groupes du web qu’on connaît aujourd’hui. Alors faites attention à ce que vous faites sur Internet, surveillez les mouvements et les projets lancés par ces groupes. Si vous souhaitez en savoir plus sur le film, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de celui-ci.

En parlant de dangers sur Internet, les lolcats sont-ils néfastes pour les animaux ?

Rédacteur motivé, passionné de jeux vidéo, de photographie et de nouvelles technologies en général.

2 commentaires sur “The Circle, un film qui suscite beaucoup de questions

Laisse un commentaire !