HTC était un constructeur pionnier des smartphones, mais avait quitté le marché français. Depuis plusieurs mois, il est de retour avec le HTC U23 Pro, vendu à 549 euros, mais on le trouve à 400 euros seulement un peu partout aujourd’hui. Nous avons pu tester ce nouveau jouet !

Déballage

Ce smartphone est livré dans une petite boîte blanche toute simple avec un dessin de l’appareil sur le devant. À l’intérieur se trouvent le câble de recharge, l’outil d’éjection du tiroir SIM ainsi que les diverses notices. Attention donc : il n’y a pas de chargeur fourni avec, mais il peut être vendu avec le U23 Pro selon les offres promotionnelles.

HTC U23 Pro

Fiche technique du HTC U23 Pro

  • Écran :
    • Dalle Oled
    • Verre Gorilla Victus
    • 6,7 pouces de diagonale, format 20:9
    • Définition FHD+ (1080 par 2400 pixels)
  • Dimensions : 166, 6 par 77,1 par 8,9 mm
  • Poids : 205 g
  • Résistance IP67
  • Système d’exploitation : Android 13
  • Performances :
    • SoC Qualcomm Snapdragon 7 Gen 1
    • 12 Go de RAM
    • 256 Go de stockage (port microSD disponible)
  • Photographie :
    • Capteur principal de 108 Mpx, f/1,7
    • Capteur ultra-grand-angle de 8 Mpx, f/2,4
    • Capteur macro de 5 Mpx, f/2,2
    • Capteur de profondeur de 2 Mpx, f/2,4
    • Capteur selfie de 32 Mpx, f/2,45
  • Connectivité :
    • Double nanoSIM
    • NFC
    • Bluetooth <5.2
    • Wi-Fi 6E
  • Batterie :
    • Capacité de 4600 mAh
    • Puissance de charge maximale de 30 W
    • Chargement sans-fil jusqu’à 15 W
    • Charge inversée (Qi) jusqu’à 5 W

Design

Ce modèle est disponible en deux coloris : noir ou blanc. À regarder le dos, on sent que le smartphone n’est pas de toute fraîcheur, ou presque. Une coque en plastique mat avec les coins arrondis, c’est très classique. Le bloc photo se montre sous la forme d’une plaque rectangulaire brillante avec à l’intérieur chacun des objectifs séparés dans de petits cercles métalliques. Le flash quant à lui est en forme de pilule. Les tranches elles aussi sont assez traditionnelles, prononcées, mais biseautées juste à côté de l’écran. Presque 9 mm d’épaisseur non plus, ça ne choque pas : beaucoup de concurrents font tout de même mieux.

Non, ce qui ne va pas, c’est lorsqu’on retourne le HTC U23 Pro et qu’on regarde l’écran. Ce qui saute aux yeux, ce sont les bordures. Pour un smartphone qui était vendu à 550 euros il y a quelques mois encore, ça ne passe pas : y compris à 400 euros. Les bordures sur les côtés, ainsi que sur les tranches supérieure et inférieure sont trop épaisses. Même la bordure tout en bas l’est plus que les autres, ce qui donne un effet « menton » d’autant plus prononcé. Des modèles deux fois moins chers ont le même design : on n’a pas l’impression d’avoir un appareil milieu de gamme entre les mains. C’est le gros défaut de ce smartphone HTC : mis à part ça, le design est classique, mais passe-partout. On aurait aimé avoir de l’IP68, il faudra se contenter de l’IP67. À noter que les finitions sont correctes.

HTC U23 Pro

Prise en main du HTC U23 Pro

La diagonale de 6,7 pouces de l’écran est là encore assez répandue, ce qui fait que HTC n’a pas pris de risques sur ce point. Les boutons ne sont pas placés trop hauts, seules les plus petites mains auront du mal à augmenter le volume. Grâce à des tranches, tranchantes (oui, j’ai bien écrit ça et je m’en excuse), la prise en main est très correcte, on n’a jamais peur de le faire tomber par mégarde. Lorsque le smartphone est posé sur une table, on peut confortablement écrire du texte en utilisant le clavier. Néanmoins, dès qu’on arrive dans la moitié supérieure gauche de l’écran, ça se met à fortement bouger à cause du bloc photo qui déséquilibre l’appareil.

HTC U23 Pro

Déverrouiller le smartphone

Pas de capteur d’empreinte digitale sous l’écran sur cet appareil, il faut se contenter de celui placé sur le bouton d’alimentation. S’il est facile à configurer, il l’est un peu moins à l’usage. Ce que nous pouvons lui reprocher, c’est sa rapidité d’exécution : on a quelques centièmes de seconde de trop dans le déclenchement. Ce qu’on ne retrouve pas chez l’immense majorité de la concurrence chez qui c’est quasi instantané. La reconnaissance faciale est un peu meilleure : pas la plus rapide non plus, mais satisfaisante. Elle semble peiner davantage dans de mauvaises conditions lumineuses, mais c’est normal.

HTC U23 Pro

Écran

Oled, 120 Hz, FHD+ : sur le papier, l’écran du HTC U23 Pro respecte tous les critères qu’on a pour un smartphone aux alentours des 400 euros. Ce qui est dommage, c’est que le taux de rafraîchissement n’est pas adaptatif : c’est soir 120, soit 90, soit 60 Hz, que l’on peut régler dans les paramètres. On aurait aimé une option pour osciller automatiquement entre ces trois fréquences. Les couleurs sont plutôt jolies et fidèles à la réalité, ne tirant pas trop sur le bleu. Côté luminosité maximale, c’est juste correct, mais tous les concurrents arrivent à faire mieux, c’est dommage.

HTC U23 Pro

Performances

Le Snapdragon 7 Gen 1 commence à vieillir et ce ne sont pas les quelques 12 Go de RAM qui vont le sauver. Si dans les usages du quotidien, comme l’échange de messages, le visionnage de vidéos ou encore la navigation sur Internet ou sur les réseaux sociaux, le HTC U23 Pro s’en sort bien, dans les jeux c’est aussi le cas. Sur Fortnite, on peut jouer en bonne qualité à 60 FPS, mais dans les phases de combat ou dans le mode Foire d’empoigne, de gros ralentissements peuvent régulièrement subvenir. C’est bien, pour un smartphone à 400 euros : s’il était à 550 euros, ça passait difficilement.

HTC U23 Pro

La photo avec le HTC U23 Pro

Disons-le d’entrée, le capteur macro est tout bonnement inutile, parce que très mauvais. C’était surtout l’occasion pour HTC de rajouter un objectif, pour « justifier » l’appellation « Pro » de son smartphone. Mais tout n’est pas à jeter. Il faut reconnaître que le capteur principal ainsi que le capteur ultra-grand-angle arrivent à produire des clichés aux couleurs fidèles. Le fabricant ne s’aventure pas sur une pente glissante et c’est déjà ça. Mais ça manque parfois trop de lumière et c’est le piqué qui en pâti. Heureusement, le mode nuit est plutôt bon avec le capteur principal. En ultra-grand-angle, comme on pouvait s’y attendre, ça laisse à désirer.

Audio et microphone

La qualité audio des deux haut-parleurs n’est pas très bonne. Le son manque globalement de clarté et si les basses sont presque absentes, on ne peut lui en vouloir sur ce dernier point. Les aigus sont peut-être trop mis en avant, y compris à faible volume. Ce qui veut dire que sonoriser une pièce avec le HTC U23 Pro n’est pas recommandable. Quant au microphone, il est correct, rien de particulier à dire dessus.

Autonomie et recharge

Sur le papier, le HTC U23 Pro est censé tenir jusqu’à 13,3 heures en lecture vidéo HD, jusqu’à 25,2 heures en lecture audio ou jusqu’à 16,4 heures en navigation Internet. Pour donner une petite idée de l’autonomie, une partie de Fortnite de 15 minutes avec la luminosité de l’écran réglée à 30% réduit de 7% la batterie, ce qui est assez correct. Dans une utilisation au quotidien, comptez une journée d’autonomie : c’est insuffisant à 400 euros. Pour ce prix, tous les concurrents arrivent à tenir la journée et demie. Et ce n’est pas la charge qui vient le sauver : plus d’une heure pour un cycle complet, là encore d’autres font mieux.

HTC U23 Pro

Faut-il acheter le HTC U23 Pro ?

Ce serait malhonnête de dire que le retour de HTC est raté. Le HTC U23 Pro ne commet aucune faute éliminatoire. Simplement, depuis le départ de la marque, d’autres acteurs sont arrivés et/ou ont pris en importance, en expertise. Honor, Motorola, Samsung, Google, Xiaomi : toutes ces marques proposent elles aussi des smartphones à 400 euros. Des modèles qui ont tous des points forts qui peuvent convaincre. Ce que le HTC U23 Pro n’a pas. Alors oui, son écran est très bon, son interface est sobre, son capteur principal est correct et sa charge peut passer. Mais à côté de cela, il manque probablement le grain qui nous fait dire oui. Un joli design, une interface avec des fonctionnalités qu’on ne trouve pas ailleurs, un très bon ultra-grand-angle, une grosse charge… Au final, le HTC U23 Pro est un smartphone moyen, qui ne brille en rien. Alors, si vous le trouvez à un prix qui soit en dessous des 400 euros, pourquoi pas. Mais sinon, tournez-vous sur une autre marque.

Parmi les alternatives intéressantes à ce smartphone, il y a le Samsung Galaxy A34, le Pixel 7a de Google, le Motorola Edge 40 Neo ou encore le Honor Magic 5 Lite.

Le HTC U23 Pro est disponible un peu partout à 399 euros :

69.0
Score

Avantages

  • Un bel écran
  • Interface sobre
  • Capteur principal correct

Inconvénients

  • Design vieillissant
  • Autonomie insuffisante
  • Son assez mauvais
Design
7
Performances
7,5
Autonomie
6,5
Photographie
6,5
Écran
7