publicité

Publicité : ce que Facebook et Twitter pensent que vous aimez

On le sait, c’est une réalité, les réseaux sociaux que nous utilisions récoltent et stockent constamment des masses énormes de données sur nous. Le but ? Créer un profil type afin que les publicitaires ciblent les membres afin d’augmenter la rentabilité de cette publicité. Mais alors, que pensent les réseaux sociaux sur ce que nous aimons ? Voyons ça tout de suite, avec Twitter et Facebook.

Les réseaux sociaux récoltent nos données personnelles

Vous connaissez sûrement la chanson, lorsque l’on s’inscrit sur un site Internet, et en particulier sur un réseau social, on entre nos informations personnelles et on clique sur la case « J’accepte et j’ai lu les conditions générales d’utilisation ». Ces conditions générales sont tout le temps un énorme pavé que personne ne prend le temps de lire, tellement c’est long et fastidieux. En réalité à l’intérieur on peut lire la plupart du temps que le site en question a le droit de récolter tout un tas de données sur l’utilisateur à des fins commerciales (pour faire de la publicité ciblée).

De plus, lorsqu’on va sur un site Internet, on a une encoche qui nous parle de cookies, qu’on s’empresse de fermer. Les cookies permettent à l’administrateur du site de récolter encore des données sur l’internaute.

Tout ça mis bout à bout permet aux grands réseaux sociaux de collecter un maximum de données sur nous.Vous pouvez consulter ces données en téléchargeant votre archive Facebook ou encore celle de Google.

publicité

Créer un profil type pour la publicité ciblée

Grâce à toutes ces données, les réseaux sociaux peuvent créer une sorte de profil sur vous, et ainsi savoir ce que vous aimez, ce que vous achetez, ce que vous suivez, etc.

Cela va leur permettre de vendre ces données à des entreprises de publicité qui vont pouvoir acheter « du temps de cerveau disponible », à savoir votre attention, sous la forme d’un faux post dans votre fil de description. Il est bien stipulé que c’est une publicité, mais on ne le voit pas vraiment, ce qui fait que parfois on ne s’en rend même pas compte, surtout au vu des quantités astronomiques de contenu que nous consommons tous les jours.

On dit souvent qu’il ne faut pas ranger les gens dans des cases. Pourtant, dans le cas de la publicité, c’est exactement ce que l’on fait. On vous range dans plusieurs cases, qui sont en réalité des catégories, des sujets, etc.

publicité

Ce que pense Facebook de vous

Facebook vous permet de savoir quelles sont vos « préférences publicitaires », en bref ce que vous aimez, selon lui. Tout ceci est disponible en cliquant sur cette page.

On peut donc y voir tous nos centres d’intérêts, dans plusieurs catégories : actualités et divertissement, technologie, etc. Dans mon cas, on peut voir que je m’intéresse à Elle, un magazine féminin, au journal Le Figaro ou encore à la musique country. En réalité, j’ai du cliquer par inadvertance sur des publicités à propos de ces centres d’intérêt là, puisqu’aucun ne m’intéresse.

publicité

Ensuite, on peut voir avec quels annonceurs avons nous interagi, si nous avons consulté leur site web ou utilisé leur application.

En dessous, quelques informations personnelles sur notre situation (situation amoureuse, professionnelle). Mais aussi nos « catégories », celles qui permettent de nous ranger dans des cases. On y voit à partir de quoi on accède à Facebook (appareil, réseau), mais aussi beaucoup d’autres choses qui à première vue ne servent pas vraiment.

Chose plus intéressante encore en dessous, les paramètres de publicité. On peut en effet autoriser (par défaut) ou interdire la publicité basée sur les données de nos partenaires ; la publicité basée sur notre activité sur les produits et les entités Facebook qu’on voit ailleurs et inclure ou non nos actions sociales (likes, commentaires, etc.) avec nos amis, pour qu’ils aient de la publicité ciblée selon vous.

publicité

Enfin, vous pouvez masquer pour une certaine durée (qui peut être illimitée) les publicités sur l’alcool, les conseils pour les parents et les animaux ce compagnie.

Ce que Twitter pense de vous

Twitter possède donc le même système, cliquez sur cette page pour savoir ce que Twitter pense de vous.

Ici, cela va être plus simple que sur Facebook. On ne voit que vos centres d’intérêt, non-triés. On a des émissions de télé, des disciplines sportives, des activités, des hobbies, etc. Vous pouvez décocher ceux que vous voulez pour ne plus avoir de publicité par rapport à ces derniers.

publicité

Conclusion

Le système de publicité ciblée, bien que déjà performant, n’est pas encore parfait, loin de là. Mais au fur et à mesure de votre activité et du temps, il pourra s’affiner. ce n’est pas pour rien si Amazon veut préparer les colis avant même que vous n’ayez effectué la commande.

Faites attention à ce que vous faites, mais restez tout de même tranquille, il ne faudrait pas devenir entièrement parano !

Laisse un commentaire !