Piloter un drone en état d’ivresse peut coûter cher

Le drone est considéré comme un simple jouet par certains. Pour d’autres, ce sont des engins qu’il faut utiliser avec beaucoup de rigueur. Le New Jersey fait partie de cette seconde catégorie. A partir de maintenant, piloter un drone en état d’ivresse sera considéré comme un délit dans cet état américain.

Piloter un drone au-dessus de 0,08% d’alcoolémie est interdit

La loi votée est simple : il est interdit de piloter un drone dès lors que votre taux d’alcoolémie est supérieur à 0,08%. Si vous pilotez un drone au delà de ce seuil, vous pourrez perdre 1 point sur votre permis. Non, plus sérieusement, vous pourrez être condamné à 6 mois de prison et 1 000 dollars d’amende, soit environ 802 euros. Des sanctions seront aussi prises si un drone est utilisé pour acquérir des informations sur un bâtiment pénitentiaire, pour compromettre volontairement sa sécurité ou encore pour déranger les missions de personnels de secours.

drone

Pourquoi une telle loi ?

Chris Christie a été le gouverneur qui a signé cette loi le 16 janvier. La démocrate Annette Quijano, qui a participé à la mise en place de cette loi, a annoncé dans un communiqué :

Les drones entraînent de plus en plus de perturbations, en étant à l’origine de collisions évitées de justesse avec des avions, perturbant les opérations des pompiers ou en étant utilisés pour introduire illégalement des drogues ou d’autres produits de contrebande en prison.

De plus en plus d’états américains commencent à réglementer l’usage des drones, en rédigeant des lois. On en compte à ce jour une quarantaine.

Est-ce trop strict ?

On peut se demander si condamner à 6 mois de prison et 1 000 dollars d’amende, c’est trop pour une conduite de drone en état d’ivresse. Néanmoins, il faut se rendre compte que les possibilités sont énormes avec des drones. En étant sobre et responsable, on peut, si on maîtrise mal l’engin, commettre des actes assez importants, alors imaginez en étant ivre. La peine est peut-être un peu sévère en elle-même, mais réguler l’utilisation des drones est une bonne chose. Dans tous les cas, les opinions diffèrent selon les personnes.

 

Depuis mon plus jeune âge, j’adore analyser et comprendre l’informatique. Au fil du temps, ma passion a pris de l’ampleur m’obligeant de vous la partager !

Laisse un commentaire !