Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg compte réparer Facebook en 2018

Comme il le fait à chaque début d’année depuis 2009, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook s’est lancé un nouveau défi. Pour 2018, il s’est promis de « réparer » sa plate-forme. Que veut-il dire par là ?

Facebook va être réparé

Sur son propre compte Facebook, le fondateur du premier réseau social mondial a annoncé son intention d’accomplir un nouveau défi tant personnel que professionnel pour la nouvelle année 2018. Il s’est ainsi promis de « réparer » sa plateforme, qui, pas plus tard que l’année dernière a été au centre de diverses polémiques tant politiques que sociales ou mondiales. Concrètement, en quoi cela consiste-t-il ?

Mark Zuckerberg

Ne plus être utilisé abusivement

L’un des objectifs de Mark Zuckerberg est d’empêcher l’usage abusif de son outil via l’application des règles et politiques mises en place par la plate-forme. En effet, à cause de l’inquiétude et des divisions dont fait l’objet le monde, le réseau social aura beaucoup à faire pour protéger les utilisateurs de Facebook contre les abus et la haine. Il en est de même pour la défense de ses utilisateurs contre les ingérences des États-nations, une lutte contre leurs tentatives d’interférence. La qualité des informations publiés en est un autre, avec la promesse que le temps passé sur la plate-forme ne sera plus du temps perdu. L’atteinte de ces objectifs ne sera toutefois pas chose facile, mais leur mise en place aura le mérite de remettre sur les bons rails l’usage de Facebook.

Mark Zuckerberg

Du pouvoir au peuple

Le fondateur du réseau social entend ainsi relever ces défis pour la nouvelle année 2018 et faire en sorte d’y réussir tant sur le plan de l’éducation civique que sur celui de la philosophie politique ou de la vision technologique. Pour ceux qui connaissent le fonctionnement de Facebook, de telles résolutions peuvent étonner un peu. En effet, au lieu de remplir son rôle qu’est de donner du pouvoir au peuple, le réseau social a plutôt servi les gouvernements et les sociétés de high-tech qui semblent en profiter en centralisant le web et le pouvoir qui y est relatif, ce qui peut faire penser au film The Circle.

Mark Zuckerberg

Laisse un commentaire !