jv

JV : sauvez le magazine de jeux vidéo

JV est un des derniers magazines spécialisés dans le jeu vidéo. Il a besoin de vous aujourd’hui, tout de suite, afin de le sauver et de continuer à persévérer ! Un financement participatif a donc été lancé il y a quelques jours. Retr0xydia en a également parlé !

C’est quoi JV ?

JV est un magazine mensuel créé en novembre 2013 par les anciens employés du magazine spécialisé Joystick. Ces derniers avaient auparavant décidé de créer le site ZQSD.fr, sur lequel plusieurs types de contenus sont postés régulièrement, qui traitent tous de jeux vidéo. Un an après sa création, ils décident de reprendre la presse écrite et papier en créant JV, avec peu de moyens.

L’équipe a une philosophie de la presse jeu vidé assez différente, et « débarrassé de l’héritage de ce qui s’est fait avant ou de ce qui se fait ailleurs » et une liberté éditoriale totale. Il est principalement composé de dossiers, qui constituent le cœur de chaque numéro. Les rédacteurs passent l’étape indispensable des tests de jeux, mais contrairement à ce qui se fait partout, ils ne mettent pas de note numérique. Un autre avantage du magazine est qu’il n’est pas rempli de publicités trop nombreuses et inappropriées. On parle ici d’un numéro de 100 pages avec moins de 10 pages de publicité. Lorsqu’on lit JV, on se rend compte le travail que cela demande à créer un magazine, à le terminer à temps tout en gérant les problèmes d’argent. SI vous souhaitez voir un aperçu du magazine, cliquez ici.

jv

Des problèmes financiers

On le sait depuis quelques années déjà, mais la presse papier souffre à cause d’Internet. Moins rapide, parfois moins pratique, payante, elle possède beaucoup d’inconvénients. Presstalis est une société qui distribuait, fin 2017, 75% de le presse papier en France. Seulement voilà, cette société souffre d’un déficit de 15 millions d’euros. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette crise, lisez cet article. Bref, le mois dernier, JV se voit taxé de 1% du total du prix de vente, ce qui représente 32 000€ sur quatre ans. Cela peut paraître peu pour un magazine, mais des emplois sont en jeu et JV fait face depuis le début à beaucoup de problèmes financiers.

jv

JV n’abandonnera pas

La concurrence d’Internet est très féroce pour la presse spécialisée dans le jeu vidéo, car en effet il est plus facile de payer un influenceur qui dira du bien d’un jeu plutôt que d’une presse écrite éthique et qui fera sûrement moins de publicité à tel ou tel jeu. Un problème que l’on retrouve donc chez JV. Mais la rédaction ne veut pas abandonner et fera tout pour rester en vie :

« JV aura été une belle aventure. Seulement voilà, comme l’écrivait le poète, le cœur a ses raisons dont la raison n’a que foutre. JV, nous l’avons créé et nous ne pouvons pas y renoncer comme ça. L’argent gagné via nos ventes de magazines ou de livres, nous l’avons toujours réinvesti dans de nouvelles impressions partant du principe que si nous n’avons plus rien à vendre, nous sommes foutus. Simple. Basique. Nous avons déjà fait face à bien des tempêtes, essuyé bien des déconvenues et accepté des mois sans salaire, mais aujourd’hui, nous avons besoin de vous pour continuer notre boulot : vous écrire chaque mois un JV de qualité. »

jv

Un financement participatif

Il a quelques jours, plus précisément le 8 octobre dernier, JV a lancé une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Le but est donc de récolter 40 000€ avant le 7 novembre. Quelques 460 contributeurs ont déjà donné presque 22 000€. Si cette somme n’est pas réunie, tout l’argent sera rendu. Evidemment, comme pour tout projet de financement participatif, il y a des récompenses dès qu’on donne de l’argent. Il existe donc des paliers à 20, 40, 70 et 100 euros, qui offrent des « récompenses » différentes. Si 70 000€sont récoltés, JV publiera un hors-série dédié à la MegaDrive, intéressant !

jv

Conclusion

JV a besoin de ses lecteurs, afin de sauver le magazine. Je ne vous demanderai pas de donner, ce serait trop. je vous demanderai juste de vous intéresser un minimum au projet (chose que vous avez commencé à faire en lisant cet article). J’ai lu plusieurs fois JV, et je dois dire que c’est un très bon magazine, qui sort vraiment de l’ordinaire et qui parle de choses très différentes, comme peut le faire Mikaouel. C’est une grande source d’inspiration pour moi. Je finirai sur ce que la rédaction à déclaré : « L’homme de lettres dit parfois qu’un magazine n’est rien sans ses lecteurs. Ce pourrait être littéralement le cas. Sous peu. ».

Rédacteur motivé, passionné de jeux vidéo, de photographie et de nouvelles technologies en général.

Laisse un commentaire !