Quel est réellement le meilleur navigateur web ? Nous pensons que c’est Brave : un logiciel qui respecte votre vie privée, qui est plus rapide, plus performant et qui peut même vous faire gagner de l’argent ! Découvrez ce navigateur original, qui va changer votre façon d’aller sur Internet.

Téléchargez Brave gratuitement !

Brave, c’est quoi ?

Brave est un navigateur web lancé en 2016 ; open source, il a pour ambition de protéger la vie privée de ses utilisateurs par tous les moyens possibles. Cela passe notamment en ne transmettant pas les données générées par les utilisateurs à des tiers. Une originalité qui permet aussi un meilleur temps de chargement des pages web. Aujourd’hui le navigateur est téléchargeable et utilisable sur tous les systèmes d’exploitation : Windows, macOS, Linux, iOS, Android.

Ce navigateur se base sur Chromium, le noyau open source de Google Chrome. Aujourd’hui il est utilisé par plusieurs autres navigateurs web comme Opera, Vivaldi, Yandex, etc. Cela permet d’importer les données de son navigateur actuel à un autre facilement (mots de passe, favoris, historique, etc.).

brave

L’histoire de la création de Brave

A l’origine de la création de ce navigateur nouvelle génération, on trouve Brendan Eich, personnalité de la tech. En effet, ce n’est pas moins que le co-fondateur du navigateur Mozilla Firefox et le créateur du langage de programmation JavaScript : autant dire un poids lourd dans l’univers des nouvelles technologies.

Après une polémique au sein de la Mozilla Foundation, il quitte son poste. Il crée donc Brave Software, la société derrière le navigateur et réussi une levée de fonds auprès d’investisseurs privés s’élevant à 7 millions de dollars, ce qui permettra de lancer une première version du logiciel.

Après un certain succès, une autre levée de fonds est menée fin mai 2017, elle permettra de récolter 35 millions de dollars. Là où elle est originale, c’est qu’elle s’est effectuée par un financement via une cryptomonnaie uniquement : le Basic Attention Token, ou BAT. Cette levée de fonds était en réalité une Initia Coin Offering, ou ICO : c’est la vente d’une toute nouvelle cryptomonnaie, avant sa mise en circulation. Une ICO qui a été réalisée… en 30 secondes.

En novembre 2019, Brave lance sa version 1.0. En juin, la navigateur annonce avoir conquis par moins de 15 millions d’utilisateurs actifs chaque mois et 5 millions d’utilisateurs par jour, une augmentation significative.

brave

Brave, plus rapide que ses concurrents ?

La grande promesse de Brave : sa rapidité. Elle tient du fait que Brave va bloquer les cookies et autres programmes qui vous pistent et vous observent sur Internet, ainsi que les publicités présentes sur les sites sur lesquels vous allez. Selon les personnes de chez Brave Software, leur navigateur serait environ 40% plus rapide que les autres, avec démonstrations et études à l’appui (non-réalisée par des organismes indépendants).

Si la rapidité de Brave peut être en partie remise en cause avec son usage (on peut aussi utiliser AdBlock sur d’autres navigateurs), son intérêt est dans le blocage des programmes en arrière-plan.

La sécurité et le respect de la vie privée à portée de main

En fait, l’intérêt de Brave, ce n’est pas seulement sa rapidité ou son bloqueur de publicité intégré. En réalité, le fait qu’il rende la sécurité et le respect de la vie privée accessible à tous, sans rien faire. 

Cela est aussi disponible en navigation privée puisque Brave utilise Tor, une technologie informatique de réseau qui permet d’anonymiser les connexions vers un serveur. Concrètement, vos données vont transiter entre plusieurs serveurs pour cacher votre adresse IP : personne ne saura sur quels sites vous vous êtes rendu. Vous n’êtes cependant pas obligé d’utiliser Tor, ce n’est qu’une option.

brave

Basic Attention Token (BAT) : la cryptomonnaie du navigateur

A côté du pur navigateur, Brave Software a mis en place le Basic Attention Token, ou BAT ; il s’agit d’une cryptomonnaie basée sur l’Ethereum. Son but est de pouvoir créer un modèle publicitaire alternatif à ceux qu’on connaît en récompensant les utilisateurs de Brave.

Avec cet argent récolté, les utilisateurs eux-mêmes peuvent rémunérer les créateurs qu’ils veulent via leur chaîne YouTube/Twitch, leur compte Twitter/Reddit ou encore leur site Internet. Un porte-feuille virtuel est directement inclus dans le navigateur ; il peut cependant être relié à un compte Uphold, un site qui permet d’avoir un porte-feuille virtuel et de convertir différentes cryptomonnaies. 

basic attention token

Brave Rewards, comment gagner de l’argent en naviguant sur Internet

Pour gagner des BAT, il va falloir rejoindre le programme Brave Rewards, qui a pour but de récompenser les utilisateurs. En activant ce service, vous recevrez 1 à 5 publicités par heure (ou aucune si vous n’avez pas de chance) via une notification sur votre ordinateur. Des publicités qui ne sont pas ciblées car pour rappel Brave ne collecte aucune donnée sur vous.

Vous pouvez également gagner de BAT en naviguant sur des sites affiliés à Brave, qui ont renoncé à leur régie publicitaire pour utiliser celle de Brave pour les utilisateurs du navigateur. Si pour l’instant seuls de grands médias sont affiliés, d’autres sites pourront rejoindre cette régie dans le futur.

Sur un mois, vous pourrez gagner quelques BAT, ce qui reviendra à un maximum de 5 dollars (idéalement). Cet argent, vous pourrez soi le retirer et le garder via Uphold, mais aussi le donner à vos créateurs préférés via des dons mensuels, ponctuels ou encore en fonction des sites sur lesquels vous allez (au pourcentage).

brave rewards

Sur Rotek par exemple, vous pouvez nous faire des dons car nous sommes un site validé !

Brave, ça donne quoi ?

Voici mon expérience avec Brave, après plusieurs mois d’utilisation. L’installation de Brave s’est fait sans encombre ; tout a été clair et rapide. Ensuite, j’ai pu transférer toutes mes données depuis mon ancien navigateur : favoris, historique, mots de passe, etc. Très pratique donc. J’ai juste eu à réinstaller les quelques extensions que j’utilisais, notamment Wikiwand (pour rendre Wikipédia beau !).

Après plusieurs mois d’utilisation, tout fonctionne normalement, au final c’est quasiment identique à Chrome, mais avec des fonctionnalités utiles et une prise en main agréable. Cependant certaines fonctionnalités manquent à l’appel, notamment la fonction « Caster » qui n’est pas activée sur Brave, il faut faire quelques manipulations pour les activer, ce qui n’est pas très compliqué.

Alors si vous êtes convaincu, n’attendez plus et téléchargez Brave !

bitFlyer s’associe au navigateur sécurisé

En juillet 2020, le porte-feuille de cryptomonnaies japonais bitFlyer a annoncé un partenariat avec Brave. Une aubaine pour la navigateur puisque la plate-forme est la numéro 1 sur le marché au Japon. En réalité le partenariat s’effectue avec Brave Software International SEZC, la filiale en charge des opérations de jetons. Des « jetons BAT » oui, car Brave n’a pas le droit de donner aux utilisateurs japonais des BAT directement. Un partenariat qui est en fait le prolongement de celui débuté il y a quelques mois, bitFlyer permet de gérer un porte-feuille de BAT. Voici une déclaration du communiqué de presse :

« En avril, bitFlyer a répertorié le Basic Attention Token, un jeton utilitaire intégré au navigateur Brave. Pour renforcer encore notre coopération, nous allons commencer à développer un portefeuille d’actifs cryptographiques pour les utilisateurs de navigateurs Brave. Nous lancerons également une campagne de marketing conjointe pour étendre la reconnaissance des crypto-monnaies et de la technologie blockchain auprès de nos clients et pour améliorer la commodité des clients. »