Les « vrais » vidéoprojecteurs que l’on peut trouver dans les salles de cours ou de conférence valent parfois des milliers d’euros. C’est bien plus que ce que le « grand public » peut se permettre de mettre dans ce genre d’appareil, surtout s’il possède déjà un téléviseur. Une demande à laquelle veulent répondre les mini-vidéoprojecteurs, comme le ViewSonic M1 Mini Plus, qui se veut autonome, compact et efficace, le tout pour 300 euros. Découvrez notre test de ce mini-vidéoprojecteur à transporter partout !

Déballage du ViewSonic M1 Mini Plus

Le ViewSonic M1 Mini Plus est livré dans une petite boîte en carton qui ne comprend que quelques informations ainsi qu’un visuel du produit. À l’intérieur, on trouve le vidéoprojecteur, le câble d’alimentation, la notice d’utilisation, deux autres plaques de couleur interchangeables ainsi qu’une dragonne. Tout est soigneusement bien emballé, on n’est pas face à un produit cheap et ça se sent dans « l’expérience d’unboxing ».

ViewSonic M1 Mini Plus

Caractéristiques techniques du ViewSonic M1 Mini Plus

  • Définition native : 854×480
  • Luminosité : 120 (LED Lumens)
  • Rapport de contraste : 1,07 milliard de couleurs
  • Couleurs d’affichage : 1 (BT4.0)
  • Type de source d’éclairage : LED
  • Durée de vie de la source d’éclairage avec le Mode normal (Heures) : jusqu’à 30 000
  • Lampe Watt : RGB LED
  • Lentille : F=1.7, f=7.5 mm
  • Position de projection : 0+/-5%
  • Ratio de focale : 1.2
  • Zoom optique : fixe
  • Dimension de l’image : 24
  • Distance de focale : 0.64m-2.66m, (39
  • Base : +/- 40° (V)
  • Bruit Audible (normal) : 26 dB
  • Bruit audible (Eco) : 25 dB
  • Stockage local : total 8 Go, (4 Go stockage disponible)
  • Décalage d’entrée : 33 ms
  • Résolution prise en charge : VGA (640 x 480) à FullHD (1920 x 1080)
  • Compatibilité TVHD : 480i, 480p, 576i, 576p, 720p, 1080i, 1080p
  • Fréquence horizontale : 15h-102 kHz
  • Fréquence de balayage vertical : 23-120 Hz
  • Entrée :
    • HDMI : 1
    • Bluetooth 4.0
    • USB Type A : 1
    • Wi-Fi
  • Sortie :
    • 2W
    • Alimentation USB-A
ViewSonic M1 Mini Plus

Design

L’une des particularités de ce mini-vidéoprojecteur, c’est qu’il se veut un minimum personnalisable. En effet, on peut interchanger la plaque colorée du dessus avec d’autres couleurs, entre turquoise, jaune et gris. Le changement se fait super facilement grâce à un système de fixation en plastique. On peut en revanche s’interroger sur l’utilité de cette personnalisation : ce n’est qu’une touche et elle est loin d’être nécessaire. Mais bon, c’est là, alors pourquoi pas.

Son design est très compact : un carré aux formes arrondi et plutôt peu épais. Pour preuve, il tient dans la main et est donc très facile à emporter partout, tout en étant relativement léger. Mais ne croyez pas que c’est de la « camelote » : l’appareil pèse son poids, les finitions plastiques sont assez bonnes (on remarque quelques défauts) et le ViewSonic M1 Mini Plus a l’air solide dans les mains. Le mélange entre formes arrondies et tranches sèches donne un côté résolument moderne à ce petit produit. Bref, le design, c’est réussi !

ViewSonic M1 Mini Plus

Prise en main du ViewSonic M1 Mini Plus

La configuration et l’installation

Pour changer l’angle de vue, on a un petit pied qu’on peut monter ou descendre : le jeu est assez rigide pour pouvoir bien positionner le vidéoprojecteur. Lui, au moins l’est : c’est moins le cas de la bande plastique qui sert de support. Elle a tendance à plier légèrement, ce qui fait que l’appareil n’est pas totalement à plat et ça se ressent sur l’image. J’ai parfois dû avoir recours à une cale (un bout de papier fin) pour arriver à un résultat parfaitement droit. C’est vraiment dommage pour un petit produit dont l’installation doit être rapide d’avoir recours au système D occasionnellement. Heureusement, l’allumage est assez rapide, tout comme l’installation finalement (merci à son format compact).

La télécommande

Pour contrôler tout le système d’exploitation dont nous allons parler plus tard, on dispose d’une petite télécommande avec quelques touches de contrôle. De quoi naviguer dans l’interface, aller aux paramètres ou à l’accueil, ou encore de gérer le volume. Cette télécommande est très basique, dans un plastique de qualité moindre, mais elle a le mérite d’exister et d’être utile.

ViewSonic M1 Mini Plus

Le système d’exploitation du ViewSonic M1 Mini Plus

Là non plus, le système d’exploitation/l’interface permettant d’utiliser le ViewSonic M1 Mini Plus n’est pas un monstre de fluidité et d’ergonomie. On doit parfois patienter dans les menus ou les applications et c’est n’est pas toujours aisé. De même, pour utiliser des périphériques Bluetooth, il faut lire la notice auparavant.

On a tout de même le droit à quelques applications de services de streaming : Netflix, Disney+ ou encore Prime Video. Si on peut accéder à un navigateur (et y lire les excellents articles de Rotek), le nombre d’applications est limité. Cela aurait été agréable de pouvoir profiter nativement de Molotov ou de YouTube par exemple. Quoi qu’il en soit, il faut reconnaître au ViewSonic M1 Mini Plus qu’il embarque un vrai système d’exploitation qui le rend autonome. Pour utiliser toutes ces fonctions, il suffit de connecter le projecteur en Wi-Fi, cela fonctionne sans problème.

La qualité vidéo et audio

Concernant la qualité vidéo qu’offre le ViewSonic M1 Mini Plus, il faut dire que ce n’est pas suffisant pour regarder du grand cinéma. Il s’agit d’une définition de 854 par 480 pixels, soit du 480p grossièrement. Même l’abonnement de base sur Netflix propose aujourd’hui du 720p. Pour jouer à des petits jeux vidéo (attention, pas en écran scindé) ou regarder un spectacle de stand-up/un vieux film, cela peut vraiment suffire. Mais dès qu’on veut profiter d’une belle qualité d’image, il faudra repasser. Pour autant, la luminosité proposée et la taille d’affichage sont au rendez-vous : dans le noir, on n’a aucun problème à bien voir l’écran et ce dernier se règle tout seul pour donner un vrai rectangle. Il corrige en fait l’affichage lorsque le vidéoprojecteur n’est pas totalement à l’horizontale. Une fonction de « correction automatique de la distorsion trapézoïdale verticale » qui fait plutôt bien son travail, il faut le reconnaître.

ViewSonic M1 Mini Plus

De même, la qualité audio n’est pas suffisante pour profiter de cinéma par exemple. Quand ViewSonic promet « une qualité audio sensationnelle », c’est un peu du mensonge, surtout au vu du prix du produit. On peut entendre ce que quelqu’un va raconter et ça peut passer pour un peu de jeu vidéo, mais là encore, c’est limité. Si l’on ne trouve pas de prise jack, on a au moins le Bluetooth : de quoi y connecter des enceintes, un casque ou même des écouteurs, pour profiter d’une qualité optimale. Dans le cas où vous utiliseriez un ordinateur portable avec ce mini-vidéoprojecteur, vous pouvez toujours utiliser le son de celui-ci.

Il faut toutefois parler d’un autre souci du ViewSonic M1 Mini Plus : le bruit qu’il fait. Pour refroidir les composants, la lumière ainsi que la lentille, ce vidéoprojecteur dispose d’un ventilateur. Le problème, c’est qu’il fait vraiment du bruit. Autant dire que les enceintes intégrées ne le couvrent pas assez. Les conditions idéales pour en profiter, c’est de ne pas l’avoir juste à côté de soi, mais devant par exemple. L’indispensable, c’est aussi d’avoir un casque ou des écouteurs à réduction de bruit active, cela fonctionne assez bien.

ViewSonic M1 Mini Plus

Autonomie et rechargement du ViewSonic M1 Mini Plus

Du côté de l’autonomie, ne comptez pas sur plus d’une heure et demie de fonctionnement. Au-delà, des alertes s’affichent et le ViewSonic M1 Mini Plus devient inutilisable, faute de batterie. C’est plutôt dommage de ne pas atteindre les deux heures, pour profiter entièrement d’un film sans avoir à brancher le vidéoprojecteur. Là-dessus, on peut penser que le constructeur aurait pu faire un effort. Car oui, son produit est autonome, on n’a pas nécessairement besoin de câble d’alimentation, mais là, la batterie est trop limitée.

Quant à la recharge, elle se fait rapidement, en une heure environ, vous aurez une batterie pleine. Une vitesse de charge satisfaisante, donc. D’ailleurs, elle se fait en USB-C, ce qui permet d’utiliser son ordinateur, une batterie externe ou plus largement n’importe quel chargeur avec cette connectique. Bref, c’est très pratique.

ViewSonic M1 Mini Plus

Avantages d’un mini vidéoprojecteur comme ViewSonic M1 Mini Plus

Taille d’affichage réglable

Ils permettent de projeter des images à des tailles bien plus grandes que celles des téléviseurs, offrant une expérience immersive pour les films, jeux vidéo, présentations, etc.

Portabilité, surtout avec le ViewSonic M1 Mini Plus

De nombreux vidéoprojecteurs sont compacts et légers, surtout le le ViewSonic M1 Mini Plus, facilitant leur transport d’une pièce à l’autre ou lors de déplacements, ce qui les rend idéaux pour une utilisation professionnelle ou personnelle.

Flexibilité de l’emplacement

Ils peuvent être placés à diverses distances de l’écran ou du mur, permettant ainsi une projection sur des surfaces de différentes tailles sans altérer la qualité de l’image.

Polyvalence

Les vidéoprojecteurs sont adaptés à divers usages, que ce soit pour des présentations professionnelles, des séances de divertissement à domicile, des événements en plein air ou des projections en salle de classe.

Connectivité

De nombreux vidéoprojecteurs offrent des options de connectivité variées, telles que HDMI, USB, Wi-Fi, Bluetooth, permettant de les connecter à différents appareils tels que des ordinateurs, des consoles de jeu, des smartphones, etc.

Expérience

Bien que ça ne soit pas à la hauteur d’un vidéoprojecteur de cinéma, on s’y croirait. La qualité d’image offre une expérience cinématographique immersive, idéale pour regarder des films, des vidéos ou des événements sportifs.

Économie d’espace

Ils ne nécessitent pas d’espace au sol comme une télévision, car ils peuvent être montés au plafond ou placés sur une étagère, ce qui libère de l’espace dans la pièce. D’ailleurs, comparativement aux écrans de télévision de très grande taille, les vidéoprojecteurs peuvent être plus économiques pour obtenir une taille d’image équivalente.

Faut-il acheter le ViewSonic M1 Mini Plus ?

ViewSonic annonce 30 000 heures de fonctionnement, ce qui représente 2 heures par jour pendant 41 ans. Autant dire que c’est largement suffisant. Est-ce que nous recommandons ce mini-vidéoprojecteur ? C’est difficile à dire : honnêtement, il possède de sérieuses limitations, que ce soit son autonomie, mais surtout la définition d’affichage, trop faible en 2023. Néanmoins, il a de belles cordes à son arc : un vrai système d’exploitation avec quelques applications, une connectivité très bonne (on peut diffuser l’image de son smartphone, de son ordinateur, etc.) et il peut être vraiment autonome, le tout pour moins de 300 euros. Un prix très attractif au regard de ce qui se fait sur le marché : les tarifs peuvent vite monter.

D’un autre côté, très peu de personnes ont besoin de ce type de produit : il faut en avoir l’utilité, avoir un mur adéquat. Donc, si vous avez 300 euros à mettre dans un vidéoprojecteur, dont vous savez que vous en aurez l’utilité et en connaissance de cause des limitations du ViewSonic M1 Mini Plus, alors nous pouvons vous le recommandez.

Le ViewSonic M1 Mini Plus est disponible chez plusieurs marchands au prix d’environ 275 euros :