Oppo revient en force en France avec une nouvelle série de smartphones ainsi qu’une tablette tactile, la Pad Air. Nous avons pu prendre en main les Oppo Reno 8 et Reno 8 Pro ainsi que la toute dernière tablette de la marque, voici nos premières impressions.

Reno 8 : Oppo s’installe dans le haut du milieu de gamme

Avec un smartphone aux alentours de 600 euros, Oppo revient sur le haut du milieu de gamme avec un modèle qui ne prend pas de risques, bien que tout évolue. Le design se veut plus raffiné, plus fin et cela fonctionne plutôt bien. Disponible en or ou en noir, la coque arrière possède des touches brillantes. En main, l’Oppo Reno 8 tient bien grâce à ses tranches prononcées et les boutons sont accessibles. Même posé à plat, le bloc photo ne gêne pas la manipulation de l’objet, sauf si on appuie sur le coin supérieur gauche de l’écran : juste ce qu’il faut pour écrire.

Du côté de l’écran justement, on trouve là une dalle de 6,43 pouces en FHD+, AMOLED, format 20:9 et avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz. On ne trouve malheureusement pas de mode adaptatif pour ce dernier, il faudra choisir entre 90 et 60 Hz. Un écran plutôt lumineux qui tire légèrement vers des teintes bleutées.

oppo-reno-8-design

Le capteur d’empreintes digitales est rapide à configurer et est réactif tout comme la reconnaissance faciale. Aucun problème là-dessus donc, surtout que ce capteur est situé sous l’écran, ce qui justifie le positionnement tarifaire du Reno 8. Pour parler chiffres et caractéristiques techniques, on a droit à un SoC MediaTek Dimensity 1200, une carte graphique Mali-G77 MC9, 8 Go de RAM (auxquels on peut ajouter virtuellement 5 Go), 256 Go de stockage, une batterie de 4500 mAh, etc. Oppo propose une recharge filaire jusqu’à 80 W de puissance sur ce modèle. La marque annonce que l’on peut passer de 0 à 50% en 12 minutes et il faut compter 28 minutes pour une charge complète. Ce que j’ai pu remarquer en manipulant ce smartphone, c’est qu’il chauffe pas mal et c’est vraiment dommage, notamment lorsque la luminosité est poussée à fond ; laissons-lui le bénéfice du doute quant aux conditions dans lesquelles la prise en main a été réalisée.

Côté photographie, l’Oppo Reno 8 n’a pas l’air de si mal se débrouiller, avec son capteur principal de 50 Mpx et son ultra-grand-angle de 8 Mpx. Concernant ce premier, il est vraiment bon et arrive à bien capter la lumière sans forcer sur le traitement logiciel, en gardant des couleurs plutôt naturelles. Par contre, on peut reprocher à Oppo d’avoir voulu multiplier les capteurs sur son nouveau smartphone en y ajoutant un capteur macro de 2 Mpx qui ne se révèle pas spécialement utile.

oppo-reno-8-écran

La version Pro de l’Oppo Reno 8 propose quelques avantages, mais rien d’excitant

Un écran de 6,7 pouces à 120 Hz, un SoC MediaTek Dimensity 8100 MAx, une carte graphique Mali-G610 MC6 et un mode nuit en 4K pour la photo et la vidéo, on ne demande qu’à voir. Sans révolutionner la formule du Reno 8, sa version Pro l’améliore un petit peu sur plusieurs points et apporte notamment la puce MariSilicon X qui offre ce mode nuit, qu’on retrouvait sur le Find X5 que nous avions testé. Avec 200 euros de différence entre les deux versions, il faudra réaliser des tests plus poussés pour voir si ça vaut vraiment le coup.

oppo-reno-8-pro

En main, lui aussi tient bien et est stable, avec des boutons accessibles. Pour le dos, on trouve un verre avec finition glossy qui prend malheureusement beaucoup les traces de doigts. Sur la façade avant, la caméra selfie en poinçon est placée en haut au milieu et non pas sur la gauche. Si le taux de rafraîchissement passe à 120 Hz, on ne trouve pas de mode adaptatif. Un écran qui tire aussi vers le bleu et qui offre une luminosité maximale satisfaisante. Bon point pour l’Oppo Reno 8 Pro : il chauffe moins que son petit frère.

oppo-reno-8-pro-écran

La première tablette Oppo sur le marché européen : la Pad Air

Oppo arrive sur le marché des tablettes en Europe et donc en France, avec la Pad Air. Disponible dès 300 euros environ, elle se positionne entre l’entrée de gamme et le milieu de gamme. Sur la fiche technique, on trouve un SoC Qualcomm Snapdragon 680, un GPU Adreno 610, 4 Go de RAM (on peut en ajouter 3 virtuellement), 64 ou 128 Go de stockage, une batterie de 7100 mAh rechargeable en 18 W. Rien d’exceptionnel, mais c’est déjà ça, surtout pour une tablette tactile à ce prix-là.

oppo-pad-air

Sur le design, Oppo a fait le choix d’un dos avec une bande texturée façon sable, une touche assez originale pour la souligner. De l’autre côté, on trouve un écran de 10,36 pouces avec un format 16:10 d’une définition de 2000 par 1200 pixels, en LCD et en 60 Hz. Une définition un peu faible à mon goût, on a l’impression d’un manque de netteté sur cet écran. La luminosité est, elle aussi, un peu faible malheureusement et les couleurs sont un peu fades. Les bordures de 8 mm tout autour de l’écran commencent aussi à faire date, c’est dommage de la part du fabricant de ne pas avoir été plus loin sur ce point-là. Mis à part ça, le poids est bien réparti et la tablette chauffe légèrement.

oppo-pad-air-design

Les prix des nouveaux produits Oppo

Jusqu’au 14 septembre, Oppo met en place une offre de lancement : pour l’achat d’un Reno 8 ou Reno 8 Pro, les écouteurs sans-fil Enco X2 sont offerts (d’une valeur de 199,99€). Si vous vous décidez pour la version Lite, les écouteurs sans-fil Encore Free 2 seront offerts (d’une valeur de 99,99€).