Des révélations récentes ont indiqué que les projets de remastérisation de GTA IV et Red Dead Redemption — des titres parmi les meilleurs du développeur — étaient arrêtés. Comment comprendre la stratégie de Rockstar ?

Des remasters seulement envisagés par Rockstar Games

Pour Tez2, spécialiste de Rockstar et auteur de ces révélations, les remasters n’auraient été que des projets dont le feu vert dépendait de la réception de Grand Theft Auto : The Trilogy.

The Trilogy promettait d’améliorer la jouabilité et les graphismes de GTA III, Vice City et San Andreas. Plusieurs problèmes ont entaché l’expérience du jeu à sa sortie, malgré les corrections apportées par la suite. Considérant les retours de la presse et des joueurs, Rockstar aurait pris la décision de ne pas poursuivre dans la voie des remasters pour une durée indéterminée. Un choix assez radical pour nous interroger sur sa stratégie.

Rockstar Games

L’ADN d’une Rockstar

Alors que les années 2000 ont été l’occasion de créer des jeux par dizaine pour Rockstar Games, les années 2010 ont été celles de la transition de la quantité vers la qualité. Sept nouveaux titres seulement en une décennie, d’une envergure sans pareille en comparaison de ses anciennes productions.

Pour parfaire vos connaissances, nous vous recommandons l’émission : « GTA : Rockstar du jeu vidéo ? » par « Dans La Légende », sur Clique.

Rockstar Games donne la priorité à la qualité plutôt qu’à la réalisation d’un nombre important de jeux. Il lui serait bien plus facile de sortir suites, remakes et spin-off chaque année, tandis que le développement de jeu triple A représente un défi bien plus grand qu’auparavant, en raison des attentes croissantes des joueurs.

Un business model transformé par le free-to-play

Autre créateur de triple A majeur, Ubisoft a pour sa part annoncé vouloir diversifier son mix de contenu et compte proposer plus de free-to-play de haute qualité, comme XDefiant, afin de moins dépendre de sa production de triple A. Cela ne signifie pas moins de nouveaux jeux premium, mais le free-to-play prendra une plus grande part dans les revenus du groupe.

Il en va de même pour Take-Two — la maison mère de Rockstar. En rachetant Zynga, studio réputé pour ses jeux mobiles, elle espère ainsi adapter certains de ses titres. C’est un moyen pour la compagnie de satisfaire ses ambitions de free-to-play cross-platform, en créant une interactivité nouvelle avec le joueur.

L’arrivée stealth des jeux pour Mac

Dans le monde du gaming, Apple n’entend pas laisser tout le gâteau aux autres. La marque à la pomme a dévoilé le mois dernier sa nouvelle application développeur baptisé Metal 3, qui facilite le développement de jeux pour Mac. Ainsi, parmi les triples A annoncés sur Mac, citons No Man’s Sky, GRID Legends et Resident Evil Village.

Notons que l’App Store d’Apple est tout simplement la plateforme n° 2 mondiale en matière de revenu gaming, derrière le géant chinois Tencent. Le gaming représente ainsi 70 % des recettes de l’App Store, grâce au free-to-play. Il serait donc erroné de croire que la marque ne s’intéresse pas au jeu, elle opte seulement pour une stratégie plus discrète. Les utilisateurs de Mac ne peuvent que se réjouir de l’arrivée potentielle de plus de jeux pensés pour eux.

GTA The Trilogy sur mobile, également repoussé

Pointé du doigt à sa sortie, il semblerait que Grand Theft Auto : The Trilogy tire tout de même son épingle du jeu. Selon les résultats trimestriels de Take-Two, il s’en serait vendu plus de 10 millions d’exemplaires. Une réussite pour le PDG Strauss Zelnick.

Si la trilogie a dépassé les attentes de Take-Two, il va falloir patienter pour son lancement sur Android et iOS, initialement prévu pour le premier semestre 2022. Sans préciser les raisons du retard, la société a indiqué que The Trilogy sortirait au plus tard le 31 mars 2023.

Rockstar Games priorise au maximum GTA 6

Rockstar a annoncé le 7 juillet via un communiqué le changement d’approche concernant Red Dead Online, afin de concentrer plus de ressources sur la réalisation du prochain GTA. Il officialise ainsi, pour le plus grand plaisir des fans, le développement de GTA 6, sans pour autant donner davantage d’informations.

gta 6 VI

Rockstar à cette occasion a évoqué l’immense pression pour que le nouvel opus soit à la hauteur et dépasse même les attentes des joueurs — ce qui explique la mise de côté des remastérisations de jeux.

Selon Tez2, après Red Dead Redemption et GTA IV, c’est ainsi au tour du projet d’un Red Dead Redemption 2 porté sur PS5 et Xbox Series X/S, d’être remisé. L’éditeur doit considérer que l’adaptation du titre capterait trop de ressources, qu’il serait plus avisé d’utiliser dans un nouveau jeu.

GTA 6 attise l’imagination des fans

Une publication sur Reddit a attiré l’attention des amateurs des jeux Rockstar. Il ne s’agissait ni plus ni moins que d’un document de 120 pages révélant la suite de GTA V, de quoi embraser l’imagination des fans. Alors que certains y voyaient une fuite sérieuse, beaucoup d’autres n’y ont pas cru et ont dénoncé un faux du fait de la trop grande importance des éléments de GTA V.

GTA V VI

On trouvait notamment un trio de personnages jouable au fil de l’aventure. Et si une telle quantité de renseignements a pu paraître suspecte, Jason Schreier, journaliste de Bloomberg et ancien de Kotaku, réputé pour sa fiabilité, a fait voler en éclat la crédibilité du document. Une fuite de cette nature ne correspond tout simplement pas à un projet à un stade précoce de développement. Tous les détails d’un futur jeu ne peuvent avoir été déjà décidés : et donc personne ne peut avoir accès à autant d’informations.

Il ne s’agit en définitive que d’une fan fiction d’un joueur ayant voulu proposer sa version. Et si
Jason Schreier ironise sur les fausses nouvelles, il est catégorique sur un point : GTA 6 n’aura pas
trois protagonistes, et se garde bien d’en révéler plus…