raphaël liagre japan expo mineskill.Fr

Gérer son site web longtemps expliqué par Raphaël Liagre

Avec internet, tout va plus vite : le débit, le ping, la vitesse de développement de certains projets. Malheureusement, la vitesse peut avoir un aspect péjoratif.

En effet, les projets et les jeux vidéo qui se développent sont toujours de plus en plus nombreux, mais bons nombres d’entre eux s’écroulent aussi vite qu’ils sont arrivés.

Aujourd’hui, c’est Raphaël, fondateur de MineSkill, un serveur et une communauté Minecraft, qui nous parle un peu de lui et son projet.
Raphaël n’est pas à la tête d’une multinationale, il n’a pas un budget illimité, il ne reçoit pas 15.000 visites par jour et pourtant son site est ouvert depuis 2011. Il nous explique sa philosophie de vie.

Bonjour Raphaël, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je suis Raphaël LIAGRE, étudiant de 21 ans à l’heure actuelle, président associatif et gérant du projet Mineskill.fr, regroupant des serveurs Minecraft au contenu gratuit et aux modes de jeu différents. Ce projet fut lancé en 2011, à la fin de mes 14 ans. Cela peut paraître anodin, mais il faut comprendre que si nous nous comptions au maximum une vingtaine en terme de serveurs lorsque ce jeu est sorti, il faut aujourd’hui compter les serveurs Minecraft français en milliers.

Pour faire concis, je suis un individu lambda, pris au goût, assez jeune, de la mise en place des jeux vidéo en ligne émergeant au même rythme que l’évolution informatique. Toujours impliqué, et ce assez rapidement dans divers projets tels que la musique, je suis accordéoniste depuis mes 7 ans, j’ai travaillé pour plusieurs radios associatives et, pour la gestion de plusieurs forums, j’ai eu, comme tout bon passionné une grosse période sur les MMORPG, qui m’ont amené à m’intéresser aux plaisirs informatiques, pour enfin monter mon projet personnel quelques mois après la sortie officielle du jeu Minecraft. J’espère que ces éléments vont aideront à cerner ma personnalité.

 

Peux-tu nous parler un peu de ta scolarité ?

J’ai réalisé un parcours plutôt classique, sans embûche, en passant par la filière générale économique et sociale au lycée pour, par la suite, entamer une licence sciences humaines et sociales regroupant psychologie et sciences de l’éducation. Loin de toute croyance populaire, non, je n’ai pas fait et ne compte pas me rediriger vers des études informatiques. Mes connaissances actuelles en particulier du côté gestion web, infogérance Linux, ne sont que conséquences de l’expérience acquise au fil des années. Mon objectif professionnel est d’accéder au diplôme de professeur des écoles, objectif qui va très vite se rapprocher dès l’année 2017/2018.

raphaël liagre photo fan mineskill

Comment t’est venue l’idée de MineSkill.fr ?

Il est évident qu’il s’agit d’une question primordiale afin de comprendre le début de parcours vécu. J’ai décidé d’acheter le jeu en février 2011 grâce à un ami, un peu à l’aveugle en vérité. Un bon mois après, l’idée de faire mon propre serveur Minecraft me vient, mais simplement pour jouer entre amis.

Finalement, j’ai voulu, très vite, proposer une ouverture publique. Le seul hic : les moyens financiers. À 14 ans, difficile de trouver les fonds nécessaires pour louer un serveur dédié ! Les prix n’étaient déjà pas les mêmes qu’aujourd’hui. Le serveur tournait alors sur mon propre ordinateur pendant un bon mois, temps nécessaire pour recueillir les fonds qui me permettraient d’acheter mon véritable serveur.

raphaël liagre web radio

Quelles embûches as-tu rencontré au cours de ces 5 dernières années avec ton site ?

En réalité, ces embûches ont été plutôt nombreuses. Je me suis rendu compte très vite de la difficulté de vouloir monter un tel projet. Mais si je n’avais pas voulu vivre ces hauts et ces bas, je n’aurai pas appelé cela projet, mais un simple amusement momentané. Gérer son équipe, développer des compétences informatiques spontanément pour régler un problème donné, contrôler l’aspect financier pour ne pas être ric rac à la fin du mois…

Il faut s’attendre à voguer sur ses zones d’inconfort, sur divers plans, prendre le recul sur les attaques qui sont faites par jalousie, par une « concurrence » naissante, et surtout faire de toutes ces difficultés des opportunités pour progresser, et être fier de soi. Je ne pense pas pouvoir m’arrêter sur un obstacle en particulier. Je le dis bien souvent, l’imperfection est extrêmement importante et c’est elle qui nous permet de nous voir avancer. Je dirai que le début du projet est le plus facile, et peut-être le plus captivant. On met en place, on organise, on recrute, on démarche à l’extérieur et on se fait connaître. Plus on progresse et on s’étend dans le temps, plus la demande en terme de qualité est forte. En 2014, après ma majorité, j’ai décidé de transformer Mineskill.fr qui était une simple organisation particulière en association 1901 pour mettre en avant notre structure professionnelle basée sur une transparence la plus totale. Mineskill.fr, c’est presque 7000€ récoltés et réinvestis intégralement pour le développement et la pérennité de nos services. Une moyenne de 1000€ par an, en comprenant le prix location de nos serveurs chez un hébergeur européen.

site web mineskill serveur minecraft raphaël liagre

Comment faire pour qu’un site reste ouvert aussi longtemps avec aussi peu de moyens ?

C’est là une question intéressante. Si l’on parle de moyens, en général, je pense qu’il faut se les donner. Avoir envie de développer un tel projet, c’est avoir envie de parfois « échouer », et d’évoluer en compétences par les difficultés apparentes. Oui, c’est vrai, j’ai toujours eu plusieurs casquettes et je me suis pendant longtemps occupé seul du pôle rédaction de notre site internet, de notre pôle communication en démarchant certaines entreprises par téléphone et sur les salons parisiens, ainsi que le pôle recrutement (en plus du reste).

Notre équipe de modération, est l’équipe la plus importante qu’il faut perfectionner, et mes exigences sont là. C’est d’après-moi ces exigences des personnes recrutées qui me permettent de rester serein sur nos capacités à avancer. Je pense que le plus gros frein à notre développement a été l’aspect financier. Je propose un système de don qui fonctionne plutôt bien. Cette générosité m’a toujours impressionné. Nous arrivons chaque mois à payer la location de nos serveurs sans trop de difficultés, parce que nous avons un porte-monnaie de secours. Mais en globalité, il faut retenir que nous ne faisons absolument pas de « bénéfices » un mois sur l’autre. Nous sommes en général tout juste. Si nous devions l’être un peu trop, nous réinjectons de l’argent de notre propre poche.

Les joueurs qui parcourent nos serveurs sont aussi là pour le contenu entièrement gratuit que nous proposons en terme de gameplay. Je n’ai jamais cherché à générer de l’argent, Mineskill.fr n’est pas là pour cela. C’est la raison pour la quelle nous sommes une association 1901 d’ailleurs.

Que dirais-tu aux personnes qui aimeraient lancer leur site, mais qui ont peur de faillir ?

Et bien, je leur réponds qu’ils se projettent probablement beaucoup trop. Pourquoi envisager une fin alors que le projet n’est pas encore lancé ? Je n’ai jamais vu les difficultés comme des échecs, ou peut-être que j’ai un peu trop vu les échecs comme de simples difficultés. Et ça, c’est une véritable force. Je dirai qu’il faut garder le sens de la raison, mais penser large et grand : la tête dans les nuages mais les pieds sur terre. Tout peut arriver, mais tout arrivera à votre échelle d’évolution. Fixez-vous des objectifs hebdomadaires, pour arriver petit à petit à d’énormes résultats. Soyez pressés mais ne sautez pas d’étape. Sortir de sa zone de confort est primordial. Acceptez de faire des difficultés des caractéristiques à prendre en compte dans votre projet. Lancez-vous si vous en ressentez la réelle envie intérieure, et la passion pour vos idées. Oui, vous douterez peut-être de vous en chemin, mais si vous ne doutiez pas, alors vous n’auriez pas le recul nécessaire pour vous poser les bonnes questions.

Merci Raphaël ! N’hésitez pas à aller voir son site, Raphaël est plus qu’une personne interviewée, c’est une personne qui a trouvé le projet Rotek.fr et qui a immédiatement cru en nous. Il nous apporte beaucoup au quotidien, un grand bisou à lui :*
Nous allons nous inspirer de lui et faire vivre Rotek le plus longtemps possible !

Surfeur fou du web. Apprendre est devenu mon but, partager ma passion. Je travaille en collaboration avec toute mon équipe pour vous proposer du contenu de qualité !

Laisse un commentaire !