les étoiles vagabondes

Les Étoiles Vagabondes : les références à Internet et aux jeux vidéo de Nekfeu

Le 6 juin 2019, le rappeur Nekfeu sortait son album « Les Étoiles Vagabondes » en même temps qu’un film documentaire éponyme à propos de cet album. Le 21 juin, sortait « Expansion », qui vient compléter le premier album, rajoutant 16 titres. Soit au total 34 titres dont certains contiennent des références à Internet (la culture, le côté technique) et aux jeux vidéo (notamment japonais).

Les Étoiles Vagabondes, un album très attendu

Nekfeu fait partie de ces artistes qui savent attiser les convoitises, comme le groupe PNL par exemple. Après ses succès en solo avec Feu, la réédition de Feu et Cyborg, considéré par beaucoup comme un classique du genre, comment revenir en force ? Tout simplement avec un album accompagné d’un film documentaire, diffusé au cinéma en séance unique, qui a réunit plus de 100 000 spectateurs en simultané. De plus, l’album possède un univers unique, autour de l’Univers. Enfin, Expansion rajoute un réel intérêt car l’assemblage des deux CD permet de faire un double-album contant des futurs classiques du rap français. Le chemin de cet album est donc loin d’être terminé. 

les étoiles vagabondes

Le clip de « Sous les nuages »

A l’occasion de la sorte d’Expansion, Nekfeu a sorti un clip, le premier depuis celui de Princesse (feat. Nemir) il y a trois ans. En effet, le rappeur avait fait le choix de ne clipper aucun morceau de Cyborg.

Dans ce clip donc, on voit beaucoup d’effets imitant ceux d’une interface graphique d’un drone, avec un viseur et des informations, appelé « Head Up Display » notamment. Beaucoup de plans également sont réalisés en colorimétrie négative, afin de donner un côté « thermique » ou informatique. A la fin, on voit le drone (par sa caméra) qui tombe, des effets de « glitches » ont été rajoutés, comme si la caméra était cassée. Un effet qui existerait réellement. Enfin, on observe de l’aberration chromatique (déperdition des couleurs). Pour en savoir plus sur les effets spéciaux du clip, je vous invite à regarder la vidéo de Hardisk sur le sujet.

Les jeux vidéo et l’enfance de Nekfeu

Comme tout jeune né dans les années 90, Nekfeu était un fan de jeux vidéo, notamment de GoldenEye 007 (sur Nintendo 64) ; voici comment il en parle dans « Les étoiles vagabondes » :

« J’ai pas pris la grosse tête depuis l’époque de Golden Eye »

En effet dans ce jeu un mode permettait de mettre des grosses têtes sur les ennemis, ce qui les rendait beaucoup plus faciles à éliminer, surtout que dans ce jeu, un tir dans la tête était suffisant. Un jeu de mots très bien tourné donc.

les étoiles vagabondes

Dans « Cheum », voici ce qu’il faisait quand il était jeune pour avoir plein de jeux vidéo : 

« Au collège, j’étais cheum (yah) mais déter’ comme un chleuh (yah)
J’volais des PlayStation, j’les revendais, j’m’achetais des jeux (ouh) »

Voler des PlayStation et les revendre, afin de pouvoir acheter des jeux. Une période qu’il regrette comme il le dit ensuite : « Y a quoi dans la tête des jeunes (hein ?) ? ». Pour la petite histoire, PlayStation France a même réagit sur Twitter : 

Voler des PlayStation demande de l’adresse, et un besoin d’action, il réunit toutes les conditions :

« J’aimais l’action, j’étais adroit, génération GTA 3 (grrr, ouh) »

Il en rajoute en parlant de GTA 3, il avait en effet 11 ans lorsque le jeu est sorti sur PlayStation 2.

les étoiles vagabondes

Faisant partie de cette génération, voici ce qu’il dit dans « Voyage léger » :

« Si j’te croise quand j’tré-ren près de ta caisse, j’appuie sur triangle »

Le triangle ici désigne le bouton présent sur la manette de PlayStation, il parle ici de GTA puisque dans la saga, le bouton triangle permet de rentrer dans une voiture, de force s’il le faut. 

Voici ce que dit Nekfeu dans « Menteur menteur » :

« Hun, ils sont pas carrés comme Jim dans « Menteur, menteur » (ils sont triangles, ronds, croix) »

Le triangle, le rond, la croix ainsi que le carré sont les boutons mythiques de la PlayStation. L’opposition entre le carré et les autres formes appuie le fait que les personnes que l’artiste vise ne sont pas « carrées » et irréelles. De plus, la prononciation de « carré » ressemble beaucoup à celle de « Carrey », le nom de Jim Carrey, l’acteur principal du film « Menteur menteur », où son personnage ne peut s’empêcher de mentir.

les étoiles vagabondes

Toujours dans le même morceau, on quitte un peu l’univers PlayStation :

« T’es pas d’mon level, j’vais t’soulever juste pour les XP »

Dans un RPG (Role Playing Game), ou je de rôle, un joueur peut facilement éliminer un adversaire si il a un niveau supérieur. Éliminer un joueur permet d’acquérir de l’expérience, abréviée en « XP », ce qui permet de devenir encore plus fort. De plus, sur l’instrumentale de la chanson, on entend un sample du jeu World of Warcraft. Il va d’ailleurs en rajouter un peu plus loin :

« On s’tape, j’augmente mon stuff et mes stats changent de skeud' »

Le « stuff » étant « équipement » en anglais, se « taper » le rend donc meilleur. Ici, les « stats », statistiques renvoient aux chiffres de vente de ses albums, ses « skeud' » ; il dit que les chiffres ne baissent pas. 

La PlayStation n’étant jamais loin, dans le même couplet voici ce qu’il dit :

« Appuie-toi sur moi si tu veux tracer, j’suis comme R1 (R1) »

Il se compare donc à la touche « R1 », qui est présente sur les manettes de PlayStation, et qui permet dans certains jeu de courir ou d’accélérer. 

les étoiles vagabondes

Dans le pont du morceau « Voyage léger » de l’album « Les Étoiles Vagabondes », voici à qui Nekfeu se compare :

« J’envoie mon jeu comme Hideo Kojima pour une vie meilleure »

Hideo Kojima est celui qui a créé la célèbre saga de jeux vidéo Metal Gear Solid. Nekfeu se compare à lui et compare son jeu à son album. Il l’envoie, le sort, comme Hideo Kojima, afin d’avoir une vie meilleure. Cela peut faire référence au fait que le studio Konami a progressivement effacé les mentions d’Hideo Kojima du jeu Silent Hill, ce qui a provoqué la rupture entre le concepteur et l’éditeur. Finalement, Hideo Kojima est devenu indépendant, tout comme le rappeur Nekfeu.

hideo kojima

La culture Internet pour parler du mal-être ressenti par le rappeur dans « Les Étoiles Vagabondes »

Dans « Cheum », troisième morceau de l’album « Les Étoiles Vagabondes : Expansion » voici ce qu’il déclare :

« Mon ego démoli, dans mon lit, l’soir, la scène tourne en boucle comme un GIF »

Il déteste le petit ami de celle qu’il aime, et reste dans son lit. En effet, il a pris plus tôt une gifle : « Et, dans la vraie vie, faut agir (ouais) ; il était grand, j’ai pris ma gifle (ouais) ». Il se remémore donc la scène, en boucle, comme un GIF. Un GIF étant une image animée qui tourne en boucle, indéfiniment. Ici, le GIF permet une allitération des deux phrases en « g », en plus de celles en « m », en « l » et en « d ». 

les étoiles vagabondes

Dans « Elle pleut », Nekfeu parle de son insomnie et attend le sommeil derrière un écran :

« Absorbé par un docu’ sur l’univers, l’insomnie est son fléau
Les yeux sur un écran jusqu’à voir fluo »

Un paradoxe quand on sait qu’il est fortement déconseillé de regarder un écran avant de dormir. Cela change la vue du rappeur, qui voit « fluo », il voit donc la vie à travers un filtre au lieu de voir la réalité telle qu’elle est réellement. Ce filtre, il en parle également dans « Oui et non » :

« Vu qu’le monde parait irréel même IRL (IRL) »

On a donc un parallèle en « irréel » et « IRL », qui est un paradoxe vu qu’IRL signifie « In Real Life », dans la vie réelle et que c’est un terme qu’on utilise dans le monde virtuel, notamment dans les jeux vidéo. Il dit que même dans la vraie vie, ce qu’il observe ne paraît pas réel. Le terme « IRL » avait également été abordé par le rappeur Foda C dans l’album « Clubbing for Colubmine« .

columbine

L’informatique, un support de stockage de son inspiration et rempli de poésie

Dans « Les Étoiles Vagabondes », l’informatique est également présente, notamment dans « Takotsubo », qui veut dire en japonais « le syndrome des cœurs brisés ».

« Plus d’espace dans mémoire vive »

Chaque ordinateur est composé de RAM (Random Access Memory), mémoire vive en français. Le fait qu’il ait tellement d’inspiration sature cette mémoire, son art étant vivant, il le stocke dans cette RAM. Cela le contraint donc à écrire « des histoires sur des sparadraps », ce qui sous-entend des histories douloureuses ayant laissé des cicatrices. 

ram

A première vue, difficile de penser de l’informatique qu’elle est un univers poétique. Cependant, Nekfeu sait la rendre plus attrayante, notamment avec le morceau « Pixels » :

« Y’a quelques pixels en plus dans le ciel »

Les pixels en plus signifient que le ciel a toujours plus de pixels que les écrans, il en a une infinité. La qualité et la clarté d’une image pixelisée étant plus grande quand il y a plus de pixels, le ciel paraît plus clair que les écrans qu’il s’attarde à regarder et qui lui ont mis un filtre comme nous le disions plus haut. Cela permet donc au rappeur de progresser, il n’est plus bloqué comme il l’était dans les chansons précédentes. On pourrait également penser qu’avec les pixels en plus, on voie davantage d’étoiles, qui se découvrent au fur et à mesure que la qualité de l’image augmente, Nekfeu sort de la nuit noire et observe des étoiles, des étoiles qui naissent constamment, des étoiles qu’on découvre tous les jours.

pixels

Sortons un peu de l’informatique pure pour parler d’électronique, plus particulièrement celle contenue dans les écouteurs et les casques audio, comme le rappeur de 1995 en parle dans « À la base » :

« J’ai l’instru’ dans l’oreille droite, l’écouteur gauche est mort à cause d’un faux contact, c’est aussi l’histoire d’un dealeur de mon tieks, bref »

Sur beaucoup d’écouteurs, les soudures sont fragiles, ce qui fait que souvent on les jette car un des deux écouteurs ne fonctionne plus. De plus, ici « faux contact » renvoie à l’histoire d’un dealeur de son quartier, qui s’est fait dénoncé, ou qui a rencontré un policier en civil, ou qui est mort. Petite touche originale, lorsqu’on écoute le morceau, on entend vraiment le son que par la droite à ce moment là. 

écouteurs cassés

Les réseaux sociaux selon Nekfeu

Les réseaux sociaux permettent à tout le monde d’envoyer des messages, mais parfois on ne répond pas à ces derniers, de manière intentionnelle. Voici comment Nekfeu le montre dans « Menteur menteur » :

« Yeah, m’raconte pas ta vie, j’vais briser ton cœur comme un « lu » »

On peut a priori penser qu’il parle d’un biscuit LU, comme il le dit deux lignes plus tôt : « On m’avait dit qu’tu parlais mal mais t’es sucré comme un Lu (ouh) », mais en réalité ce « lu » a une autre signification. C’est le fameux « Lu » qu’on voit lorsque notre correspondant sur les réseaux sociaux à lu notre message mais n’y répond pas. Ici, Nekfeu montre donc que cela peut briser un cœur. Ce message peut également se nommer « vu », comme dans « Enfants Terribles » de Columbine. Un mal-être est donc ressenti par la personne qui subit, comme Angèle dans le morceau « Je veux tes yeux » de l’album « Brol.

vu

Toujours dans « Menteur menteur », Nekfeu vient d’avoir une relation sexuelle avec une femme : 

« Quand c’est fini, elle efface ses com’, elle est facile comme les phases en « comme » »

A la fin, elle supprime ses commentaires, probablement ceux qu’elle a laissé sur les comptes et pages du rappeur sur les réseaux sociaux, où sur ces clips. Peut être qu’elle ne veut pas paraître comme ce qu’on appelle communément une « groupie », à savoir une personne qui admire énormément un artiste, le plus souvent musical et qui serait prête à tout pour côtoyer son idole.

les étoiles vagabondes

Quand jeux vidéo et Internet riment avec séduction dans « Les Étoiles Vagabondes »

Dans le morceau « Menteur menteur », Nekfeu dit : 

« Elle est crème comme Nivea, facile comme niveau 1 »

Il dit d’une fille qu’elle est facile comme le niveau 1 d’un jeu vidéo. Une punchline bien trouvé dans le sens où le premier niveau d’un jeu est vidéo est le plus simple, avec parfois même un tutoriel pour vous apprendre à jouer, passage souvent pénible.

Dans « CDGLAXJFKHNDATH », le rappeur parisien déclare :

« 7-5, boy, internationaux sont mes DM »

Les « DM » veulent dire « Direct Messages » sur Twitter. Ici, Nekfeu dit que ses DM sont internationaux, qu’il discute avec des filles du monde entier, pour les séduire. Plus globalement, cela veut dire qu’il a des contacts partout dans le monde, y compris pour faire des collaborations. 

dm twitter

La vie de couple fait également partie de la séduction. Dans « Énergie sombre », voici ce qu’on apprend sur le couple du rappeur :

« Quand le jour s’est levé, tu m’as demandé des news
Et quand la Lune s’est levée, j’ai downloadé tes nudes »

Un couple qui serait instable, le matin sa compagne se montre très douteuse quant à la fidélité de Nekfeu, et le soir elle lui envoie des « nudes », des photos d’elle dénudée, que le rappeur s’empresse de « downloader », de télécharger.

les étoiles vagabondes

Internet, source d’inspiration inépuisable pour Nekfeu

Dans « Menteur menteur », Nekfeu place une rime avec Sylvain Durif, une personnalité très plébiscitée sur Internet à l’instar d’El Risitas.

« Ouais, t’es stone comme Silver, la frappe vient du Rif comme Sylvain (wouh) »

Le Rif étant une région du Maroc réputée pour être un endroit où il y a des plantations de cannabis, le rapprochement avec Sylvain Durif étant renforcé, le personnage apparaissant comme quelqu’un sous drogue tout le temps.

les étoiles vagabondes

Dans le second couplet du même morceaux, voici ce qu’il dit :

« Mon avis sur ta mixtape ? Hum, XD »

Le « XD » désigne un smiley que l’on peut utiliser sur Internet, il désigne un personnage riant les yeux fermés. Il rigole donc en écoutant la mixtape d’un rappeur, pour se moquer.

Toujours dans le même morceau :

« J’veux les faire souffrir comme les meufs que j’aimais (yeah)
J’veux les voir s’ouvrir comme les prods dans l’Gmail (yeah) »

Gmail est une boîte de messagerie électronique. La popularité de Nekfeu étant très forte, il est fort probable que beaucoup lui envoient un mail avec une instrumentale, en espérant que Nekfeu pose ses textes dessus. 

gmail

Dans le pont de « Voyage léger », voici ce que Nekfeu dit :

« Équipe chargée comme vidéo, tu nous casses les couilles comme Vimeo »

Son équipe est chargé comme une vidéo, il dénigre la plate-forme de vidéos en ligne Vimeo, dont les vidéos chargent mal. 

Dans « Jeux vidéo et débats », au premier couplet, l’artiste dit ça : 

« Je me méfie de la presse rachetée par des financiers
Autant que je me méfie des sources des sites internet »

Il se méfie donc énormément des sources des sites Internet. En effet, ce support d’information permet à n’importe qui de publier ce qu’il veut, y compris des informations fausses. C’est donc à chacun de vérifier les sources d’informations de ces sites. Nekfeu étant une personnalité, il suscite de l’intérêt, et c’est dans l’intérêt des médias d’écrire des choses sur lui, même si elles sont fausses. 

Afin d’être connu, il faut publier ses morceaux. Quoi de mieux qu’une plate-forme en ligne comme SoundCloud ? Voici ce qu’on entend dans « Énergie sombre » :

« Une bouteille à la mer un énième couplet sur SoundCloud »

Ici, la bouteille à la mer désigne un morceau mis en ligne par un jeune rappeur qui souhaite se faire connaître, SoundCloud étant rempli de ce genre de personnes souhaitant réaliser leur rêve de connaître le succès dans la musique. 

les étoiles vagabondes

Les jeux vidéo comme support de réflexion pour Nekfeu

Les jeux vidéo peuvent également porter à réflexion comme dans le morceau « Jeux vidéo et débats », qui peut se lire également « Je vis des hauts et des bas » : c’est ce qu’on appelle une polysémie. Cette polysémie est renforcée par le pont où il répète ceci plusieurs fois.

Dans le couplet, il dit : 

« Bientôt la fin du jeu, je sauvegarde »

Cela peut signifier que c’est bientôt la fin pour lui dans le monde du rap, et qu’il fait un dernier album : « Les Étoiles Vagabondes ». C’est aussi peut être un comparatif à sa vie, ou au monde, car dans ce morceau il parle de problèmes universels traversés par la Terre entière, il ne sait pas si l’humanité va s’en sortir. 

Voici ce qu’on entend dans le quatrième couplet :

« Ton cœur un trésor, celui-là faut qu’tu l’ouvres pour qu’tu loot »

Le trésor peut désigner les coffres qu’on trouve dans le jeu Fortnite, mais plus généralement dans plein de jeux vidéo différents. C’est là qu’intervient le terme « loot », qui signifie récupérer des objets. Le cœur de la personne dont il parle est un trésor, et il veut qu’elle l’ouvre afin que cette personne récupère ce qu’elle a d’enfermé en elle. Plus globalement, Nekfeu dit ici que pour être mieux dans sa vie, il faut savoir ouvrir son cœur.

les étoiles vagabondes

Ensuite, voici ce qu’il dit :

« J’suis dans ma chambre, passe la manette quand j’chante
Pose la mallette (Jeux vidéos et débats) »

Il est dans sa chambre, avec une autre personne, et jouent à un jeu vidéo, mais n’ont qu’une seule manette. La manette représente ici un objet permettant de contrôler, Nekfeu souhaite avoir la manette quand il chante, cela lui permet de garder le contrôle, notamment dans l’univers de la musique où les artistes peuvent parfois perdre beaucoup. Une hypothèse renforcée par le fait qu’il parle de mallette juste après, cela sous-entend une mallette remplie de billets, qu’une maison de disque pourrait poser pour signer un artiste musical chez elle. 

Dans « Nouvel homme », voici ce que le membre du S-Crew dit :

« Level up, level up, level up, level up
Enveloppe le biff, développe le biz »
Nouvel homme, nouvel homme, nouvel homme, je suis »

La répétition de « level up » et de « nouvel homme » permet de les mettre en relation et de les comparer. « Level up » dans un jeu vidéo, c’est augmenter de niveau. Dans les jeux vidéo, lorsqu’on change de niveau, on peut acquérir de nouvelles choses, de nouvelles compétences, de nouvelles caractéristiques ou encore changer d’apparence. Il compare son changement propre à celui d’un niveau d’un personnage de jeu vidéo, pour dire qu’il est un nouvel homme. 

les étoiles vagabondes

Les références à Internet et aux jeux vidéo dans les featurings de l’album « Les Étoiles Vagabondes »

Dans le morceau « Tricheur », sur lequel est présent le rappeur belge Damso, voici ce qu’il déclare dès le début de son couplet :

« T’as un compte certifié mais t’as pas de follower, tricheur (Dems) »

Un compte certifié sur les réseaux sociaux se manifeste par une petite pastille à côté de son nom, elle est le Graal pour ceux qui veulent être importants sur ces derniers. Il seraient prêts à acheter des abonnés au lieu d’en gagner honnêtement juste pour l’avoir. Ce qui fait qu’il existe plein de comptes avec beaucoup d’abonnés, mais qui sont en réalité fantômes, qui ne s’intéressent pas à ce que fait la personne. Damso qualifie donc ces personnes de tricheuses. Il renchérit plus loin :

« Compte certifié mais personne te connaît, t’as pas le droit de tweeter en anglais, (tricheur) »

Il se justifie donc en disant que certaines personnes avec des compte certifiés ne sont connues de personne. Il ne veut pas que ces personnes tweetent en anglais, ces dernières font ça dans l’espoir d’attirer davantage de monde sur leur réseaux sociaux, cette langue étant la plus internationale.

les étoiles vagabondes

Les « Étoiles Vagabondes », un classique du rap français ?

Le double-album est donc rempli de références plus ou moins profondes à l’univers de l’informatique, d’Internet, des réseaux sociaux et des jeux vidéo. Dans « Les Étoiles Vagabondes », Nekfeu emmène son auditeur très loin, le plonge dans un univers où il lui raconte son histoire, ponctuant ses textes très poétiques avec des références que nous avons analysées dans cet article. Pour moi, cet album est donc un classique du rap français, et Nekfeu nous prouve ici que c’est un excellent poète qui sait manier la plume comme peu savent le faire. 

Les deux albums sont disponibles sur Amazon : le premier et le second.

Dans un autre article, nous avions analysé les paroles du morceau « Réalité augmentée » de l’album Cyborg de ce même rappeur, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil, c’est toujours intéressant.

J’ai écris cet article à l’aide des annotations des internautes sur les paroles des morceaux sur le site Genius ainsi que de mes propres interprétations, n’hésitez pas vous aussi à participer en commentaires !

Enfin, je vous invite à regarder la vidéo de la chaîne YouTube Le Règlement qui a analysé « Les Étoiles Vagabondes » (sans Expansion) de façon globale en plusieurs parties :

Laisse un commentaire !